Un tir de missile de la Corée du Nord a échoué

Vanessa Beaulieu
Avril 20, 2017

La Corée du Nord a échoué dans sa tentative d'effectuer un nouveau test de missile balistique, a affirmé le ministre de la Défense sud-coréen dans un communiqué.

"Le commandement des forces américaines dans le Pacifique a détecté et suivi ce que nous estimons être un tir de missile nord-coréen a 11h21 heure de Hawaï (21h21 GMT), le 15 avril", a déclaré Dave Benham, son porte-parole: mais "le missile a presque immédiatement explosé ", confirmant ainsi les affirmations du ministre sud-coréen de la Défense quelques minutes plus tôt. La version récente du missile balistique sol-air à longue portée de type Lightning, testé il y a un an et dont la portée est de 100 km, ainsi que le missile MSBS de type Polaris d'une portée de 1000 km ont été dévoilés à l'occasion du plus grand défilé militaire dans l'histoire de la Corée du Nord.

L'essai est survenu au lendemain d'une vaste parade militaire célébrant le 105e anniversaire de la naissance du fondateur de la République populaire démocratique de Corée (RPDC), Kim Il-Sung.

Alors que les tensions sont à leur paroxysme entre la Corée du Nord et les Etats-Unis, Donald Trump a affirmé jeudi sa volonté de "traiter" le "problème" nord-coréen.

Le numéro 2 du régime nord-coréen, Choe Ryong-Hae, a promis samedi que son pays était "prêt à répliquer à toute attaque nucléaire par une attaque nucléaire à notre façon".

Plus de détails suivront.

Gerrard va rejouer un match — Liverpool
Steven Gerrard va à nouveau enfiler le maillot de Liverpool à l'occasion d'une rencontre amicale, le 24 mai prochain, contre Sydney FC.

Trois Lyonnais ont porté plainte contre X
Le procureur de Bastia, que j'avais fait venir, a pris nos plaintes pour coups et blessures. Le procureur, Nicolas Bessone, a tenu une conférence de presse au lendemain des événements.

Macron et Le Pen distancent Fillon et Mélenchon — Sondage présidentielle
Le candidat socialiste met ainsi fin à une baisse quasi continue dans les intentions de vote depuis le moins de février. Une configuration qui se rapproche plus du schéma gauche - droite habituel, même si Mélanchon se situe à une extrémité.

Le vice-président américain Mike Pence se rend dimanche précisément à Séoul en Corée du Sud pour discuter de la réponse à formuler aux ambitions nucléaires de la Corée du Nord dans ce contexte de provocations.

Pékin plaide depuis plusieurs semaines pour une solution dite de "suspension contre suspension": Pyongyang doit interrompre ses activités nucléaires et balistiques et Washington ses manoeuvres militaires communes avec la Corée du Sud, des exercices annuels considérés par le Nord comme une provocation.

"Il existe un réel consensus entre le président (Donald Trump) et nos alliés-clés de la région -le Japon et la Corée du Sud en particulier, mais aussi les dirigeants chinois- pour dire que ce problème arrive à un point critique", a déclaré dimanche le conseiller à la sécurité nationale du président Donald Trump, le général H.R. McMaster. Ces célébrations se déroulent cette année dans un climat de vive tension avec les Etats-Unis, alors que Pyongyang se livre à de nouveaux essais nucléaires ou balistiques.

Les États-Unis rejettent le plan chinois.

Depuis la fin de la guerre de Corée (1950-1953), qui s'est achevée par un armistice et non par un accord de paix, Pyongyang assure avoir besoin de l'arme nucléaire pour se protéger d'une possible invasion américaine.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL