Arkansas : un quatrième sursis pour l'un des huit condamnés à mort

Vanessa Beaulieu
Avril 21, 2017

L'Etat de l'Arkansas a procédé à la première exécution d'un condamné à mort en douze ans, au terme d'une bataille juridique qui a mis en question certains aspects du recours à la peine de mort aux Etats-Unis.

Ledell Lee, afro-américain de 51 ans condamné pour le meurtre d'une femme blanche en 1993, a été exécuté ce jeudi juste avant minuit en Arkansas. L'Arkansas veut exécuter huit condamnés d'ici la fin du mois, un projet qui a soulevé une vive controverse. Jeudi soir, la Cour suprême des Etats-Unis a finalement rejeté des demandes de sursis de dernière minute.

La procureure générale de l'Arkansas, Leslie Rutledge, entend suivre le programme du gouverneur et faire annuler ces sursis, alors que quatre autres exécutions restent programmées. Des exécutions à la chaîne en un temps record officiellement justifiées au départ par l'arrivée à péremption des produits utilisés dans l'injection mortelle.

Trois autres condamnés avaient auparavant obtenu des sursis. Sa décision a ensuite été cassée et fait l'objet de multiples procédures. L'homme avait déjà pris ce qui devait être son dernier repas.

Un projet de film sur l'attentat déjoué du Thalys
Convoqué depuis devant le juge, il a reconnu avoir agi sous l'ordre direct du terroriste du 13-Novembre Abdelhamid Abaaoud . Dans "American Sniper", le cinéaste racontait l'histoire de Chris Kyle , tireur d'élite américain en Irak.

Trois morts dans des manifestations contre le président Maduro — Venezuela
Des centaines de milliers d'opposants ont défilé mercredi à Caracas et dans de nombreuses autres villes du Venezuela. L'opposition vénézuélienne appelle à de nouvelles manifestations ce jeudi contre le président.

" "Attentat à Paris : " Rien ne doit entraver " l'élection, martèle Bernard Cazeneuve
Un policier a été tué, et deux autres blessés, jeudi soir dans une fusillade sur les Champs-Élysées, à Paris, revendiquée par le groupe terroriste État islamique.

Une société de distribution de produits pharmaceutiques, l'entreprise McKesson, accuse aussi les autorités pénitentiaires de lui avoir acheté du bromure de vécuronium, qui provoque une paralysie des muscles, sans la prévenir que ce produit serait employé pour tuer des condamnés.

L'Arkansas prévoit aussi d'exécuter Jack Harold Jones et Marcel Williams le 24 avril, ainsi que Kenneth Williams le 27 avril.

La Cour suprême de l'État de l'Arkansas a donné son feu vert à la poursuite d'une série d'exécutions qui avaient été suspendues temporairement cette semaine.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL