Arkansas : un quatrième sursis pour l'un des huit condamnés à mort

Vanessa Beaulieu
Avril 21, 2017

L'Etat de l'Arkansas a procédé à la première exécution d'un condamné à mort en douze ans, au terme d'une bataille juridique qui a mis en question certains aspects du recours à la peine de mort aux Etats-Unis.

Ledell Lee, afro-américain de 51 ans condamné pour le meurtre d'une femme blanche en 1993, a été exécuté ce jeudi juste avant minuit en Arkansas. L'Arkansas veut exécuter huit condamnés d'ici la fin du mois, un projet qui a soulevé une vive controverse. Jeudi soir, la Cour suprême des Etats-Unis a finalement rejeté des demandes de sursis de dernière minute.

La procureure générale de l'Arkansas, Leslie Rutledge, entend suivre le programme du gouverneur et faire annuler ces sursis, alors que quatre autres exécutions restent programmées. Des exécutions à la chaîne en un temps record officiellement justifiées au départ par l'arrivée à péremption des produits utilisés dans l'injection mortelle.

Trois autres condamnés avaient auparavant obtenu des sursis. Sa décision a ensuite été cassée et fait l'objet de multiples procédures. L'homme avait déjà pris ce qui devait être son dernier repas.

ATP - Monte-Carlo : Pouille en demi-finale !
Dans le troisième, Pouille pensait avoir fait le plus dur en breakant d'entrée, mais son adversaire a débreaké dans la foulée. Après un premier set expédié en 22 minutes 6-0, le Nordiste a commencé à caler, se heurtant à la révolte de l'Uruguayen.

Une élection sous protection — Présidentielle
Mérand souligne par ailleurs qu'il peut se passer beaucoup de choses entre le résultat du premier tour et la tenue du second. Le candidat de la droite et du centre , François Fillon, gagnerait avec 58%, contre 42% pour sa concurrente frontiste.

Selon Marine Le Pen, "Le FN aurait évité les attentats"
Chaude ambiance ce jeudi sur le plateau de BFMTV . "Maduro doit-il partir? ", amorce Jean-Jacques Bourdin pour clore ses questions sur le Venezuela.

Une société de distribution de produits pharmaceutiques, l'entreprise McKesson, accuse aussi les autorités pénitentiaires de lui avoir acheté du bromure de vécuronium, qui provoque une paralysie des muscles, sans la prévenir que ce produit serait employé pour tuer des condamnés.

L'Arkansas prévoit aussi d'exécuter Jack Harold Jones et Marcel Williams le 24 avril, ainsi que Kenneth Williams le 27 avril.

La Cour suprême de l'État de l'Arkansas a donné son feu vert à la poursuite d'une série d'exécutions qui avaient été suspendues temporairement cette semaine.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL