Attentat sur les Champs-Elysées : Identité du tireur

Vanessa Beaulieu
Avril 21, 2017

L'assaillant a été neutralisé par les forces de l'ordre qui ont répliqué.

L'Etat islamique a revendiqué l'attaque, citant comme auteur Abu Yussef le Belge.

Selon les médias français, dont BFM TV, France 3 et L'Express, il s'agit d'un homme de 39 ans, né en Seine-Saint-Denis, nommé Karim Cheurfi. Cela pose donc la question de savoir s'il s'agit du même homme que celui mentionné par Daech. L'identité de l'auteur de la fusillade, survenue en plein cœur de Paris, est "connue et a été vérifiée", a déclaré jeudi soir le procureur de la République, François Molins. Mais il s'est refusé à la dévoiler, en raison des nécessités de l'enquête ouverte par le parquet antiterroriste.

Interrogé sur cette fiche de recherche sur Europe 1, M. Brandet en avait confirmé l'existence tout en s'interrogeant sur un lien avec l'attentat commis jeudi soir sur les Champs-Elysées, au cours duquel un policier a été abattu, deux autres fonctionnaires blessés, ainsi qu'une touriste étrangère. Alors qu'il circulait au volant d'une voiture volée, armé d'un revolver, il avait percuté un véhicule conduit par deux jeunes frères, l'un d'eux étant élève gardien de la paix.

Son domicile présumé, dans le département de la Seine-et-Marne en banlieue parisienne, a été perquisitionné. L'attaque, qui a eu lieu vers 21h00 locale, a été presque aussitôt revendiquée par le groupe jihadiste Etat islamique (EI), à l'origine de la plupart des attentats qui ont fait 238 autres morts depuis 2015 en France. Choukri Chouanine, gérant d'un restaurant situé rue de Ponthieu, toute proche, a raconté avoir entendu une "fusillade brève " mais avec "beaucoup de tirs ".

" "Attentat à Paris : " Rien ne doit entraver " l'élection, martèle Bernard Cazeneuve
Un policier a été tué, et deux autres blessés, jeudi soir dans une fusillade sur les Champs-Élysées, à Paris, revendiquée par le groupe terroriste État islamique.

Sondage. Le Pen et Macron creusent l'écart avec Mélenchon et Fillon
Les autres candidats enregistrent des scores inférieurs à 4 %: Nicolas Dupont-Aignan est crédité de 3,5 % des voix (+0,5). Nathalie Arthaud est créditée de 0,5 % des intentions de vote (-0,5), comme François Asselineau (-0,5) et Jean Lassalle.

Macron en tête (sondage) — Présidentielle
Le chef de l'Etat a promis que les services de l'Etat seraient "d'une vigilance absolue " pour sécuriser le scrutin, dimanche. Fillon a évoqué "d'autres violences en cours", elles aussi démenties par les autorités.

Nous devons tous prendre conscience que nos forces de sécurité font un travail particulièrement difficile, qu'elles sont exposées - on le voit encore ce soir - et que le soutien de la nation est total à leur égard et que je réitère ici tous les engagements que j'ai pris à l'égard des policiers gendarmes et militaires, il en va de la protection de la nation, de la sécurité de nos concitoyens.

Un policier, Yannick S., a été tué. Un individu armé d'un fusil d'assaut a stationné sa voiture à proximité d'un véhicule de police, stationné sur l'avenue.

Cette attaque, à trois jours du premier tour de l'élection présidentielle a bouleversé l'agenda de nombreux candidats. Les agents patrouillaient "en mission de sécurisation des Champs-Elysées", dit-on de source policière.

Le président américain Donald Trump a présenté ses "condoléances au peuple de France" au cours d'une conférence commune avec le président du conseil italien, Paolo Gentiloni. La Promenade des Anglais à Nice, sur la Côte d'Azur, avait notamment été le théâtre d'une attaque au camion bélier le 14 juillet 2016, jour de la fête nationale, qui avait fait 86 morts.

Mardi, deux personnes soupçonnées "de vouloir commettre, de façon imminente, une action violente à la veille de l'élection présidentielle française" ont été arrêtées à Marseille, selon la déclaration du ministre de l'Intérieur, Matthias Fekl.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL