Bastia et ses "4 mesures fortes"

Thibaut Duval
Avril 21, 2017

"Le Sporting Club de Bastia et la grande majorité de ses supporters refusent d'être pris en otage par une minorité de personnes".

Elles interviennent aussi à deux jours de l'ouverture du dossier des débordements de dimanche par la commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP) jeudi. Pourtant, l'ancien entraîneur de Bastia est accusé, par certains, d'avoir été à l'origine des bagarres qui ont eu lieu avant et à la mi-temps du match face à Lyon, ce dimanche à Furiani. Celle qui abrite les supporters du groupe Bastia 1905 ayant agressé des joueurs lyonnais.

"Ça commence à chauffer verbalement, sur le gardien (Anthony Lopes) et son remplaçant (Mathieu Gorgelin) mais comme partout". Jean-Philippe Mateta, qui a reçu des coups, n'a finalement pas souhaité porter plainte.

Macron et Le Pen toujours en tête — Présidentielle
Cependant elle perd 2,5% d'intentions de vote en comparaison au dernier sondage . Je ne voudrais pas me réveiller lundi matin avec un second tour Le Pen-Fillon.

Émission politique de France 2: "tous" les candidats seront présents
Pendant ces 15 minutes, les candidats disposeront d'une " carte blanche " lors de laquelle ils pourront aborder le sujet de leur choix.

PSG : Serge Aurier en partance vers Manchester United ?
Une situation compliquée à laquelle s'ajoute une certaine lassitude suite aux critiques mal vécues après ses dérapages. Néanmoins, Aurier n'est pas le seul décideur dans ce dossier et il faudra aussi compter avec le PSG .

Pour tenter de restaurer son image et, comme elle le dit, "préserver les valeurs du club et la place qui est la sienne parmi l'élite", la lanterne rouge de L1 devait agir. Fermes, les mesures annoncées mardi le sont.

Le club corse a également porté plainte contre X et s'est constitué en partie civile et a promis l'interdiction de stade pour "toutes les personnes ayant participé aux incidents et qui seront identifiées". Les deux dernières rencontres prévues à Armand-Cesari, contre Rennes et Lorient, pourraient par exemple se disputer à huis-clos, voire sur terrain neutre. Mais je pense que si Bastia avait reçu un autre club que Lyon dimanche, des incidents auraient éclaté. Pour rappel, Bastia est dernier du championnat, avec trois points de retard sur Nancy, premier non relégable.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL