Karim, le terroriste des Champs Elysées. "20 ans de réclusion criminelle".

Vanessa Beaulieu
Avril 21, 2017

Brandet a ajouté que l'homme avait tenté de prendre la fuite à pied et a été atteint par balle. Dans la soirée, le porte-parole du ministère de l'intérieur avait dit qu'il n'y avait " pas d'autre intervention de sécurité en cours sur les Champs-Elysées", contrairement à certaines rumeurs.

La menace jihadiste reste très forte dans le pays: après une série d'attaques, parfois de masse, qui ont fait un total de 238 morts en France depuis 2015, un nouvel attentat avait été déjoué selon les autorités avec l'arrestation, mardi, de deux hommes soupçonnés de préparer "une action violente" et "imminente". "L'auteur de l'attaque des Champs-Elysées dans le centre de Paris est Abou Youssef le Belge, et c'est un des combattants de l'Etat islamique (EI)", selon un communiqué publié par son organe de propagande Amaq.

Son identité est "connue et a été vérifiée". Mais il s'est refusé à la dévoiler, en raison des nécessités de l'enquête ouverte par le parquet antiterroriste.

Il était fiché S et faisait l'objet d'une enquête antiterroriste. En liberté conditionnelle, il était retourné en prison, après une nouvelle condamnation pour vol aggravé par le tribunal de Meaux en 2014 à quatre ans de prison, dont deux ans de sursis avec mise à l'épreuve.

Attaque du bus de Dortmund : l'auteur présumé arrêté
Cet acte lui aurait permis d'obtenir jusqu'à 3,9 milliards d'euros de gains d'après le quotidien allemand Bild . Notons enfin qu'un irakien qui se retrouvait sur place a été suspecté en premier lieu avant d'être relâché.

Georges Pernoud quitte "Thalassa"
Georges Pernoud évoque également son avenir sur le petit écran: "Je finalise mon départ et j'ai d'autres projets... de télévision. La politique de rajeunissement de la grille de France Télévisions continue à faire des déçus.

Barack Obama a téléphoné à Emmanuel Macron — Présidentielle française
Macron évoquer sa campagne et l'importante élection présidentielle en France", a indiqué son porte-parole, Kevin Lewis. Ce n'est pas un soutien comme il a reçu celui du ministre allemand des Finances.

Pourtant, Karim C. n'a à priori rien à voir avec la Belgique, étant né à Livry-Gargan (Val de Marne) et résidant à Chelles, où la police a fait ses perquisitions.

Tout en faisant part de son soutien aux forces de l'ordre et en appelant à faire de la lutte contre le terrorisme "la priorité du prochain président de la République", le candidat de la droite évoque devant David Pujadas et Léa Salamé "d'autres violences ailleurs dans Paris" le soir-même. Un des policiers a été tué, deux autres blessés et une passante a également été touchée. Le quartier a été rapidement bouclé et d'importantes forces de police déployées sur la plus célèbre artère de la capitale, survolée par un hélicoptère.

Les blessés sont désormais "tous hors de danger", a affirmé le ministère de l'Intérieur à France Info vendredi midi. "Leur maîtrise, leur sang-froid, leur réponse était parfaitement adaptée dans les secondes décisives où tout s'est joué", a-t-il relevé.

Le choix de la cible - des policiers de la 32e compagnie d'intervention de la direction de l'ordre public et de la circulation de la préfecture de police de Paris (DOPC), stationnés dans un véhicule "en surveillance statique" sur l'avenue des Champs-Elysées - ne relèverait donc pas du hasard. Depuis l'affaire de Mohamed Merah, et l'insistance sur ses origines algériennes, les autorités françaises prennent la précaution de ne plus donner cette précision quand le terroriste est de nationalité française.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL