Les marchés actions s?inquiètent d?un second tour Le Pen - Mélenchon

Vanessa Beaulieu
Апреля 21, 2017

En meeting à Toulouse ce mardi soir, Benoît Hamon a confirmé ces éléments, tout en espérant qu'ils ne soient pas omniprésents en ces derniers jours de campagne: "Je salue l'efficacité des forces de police (.) Oui, nous avons été informés".

Si le second tour voyait s'opposer Emmanuel Macron à François Fillon, l'ancien ministre de l'Economie l'emporterait plus largement avec 65% des voix.

Nicolas Dupont-Aignan progresse de 0,5 point à 4% devant Philippe Poutou (2%, -0,5 pt).

Emmanuel Macron conserve la tête des intentions de vote au premier tour dans notre sondage de la présidentielle en temps réel alors que Jean-Luc Mélenchon est en légère baisse.

Читайте также: Macron et Le Pen consolident leur avance — Présidentielle

68% des personnes interrogées se disent certaines d'aller voter le 23 avril, un pourcentage en hausse depuis la précédente enquête (63%), alors que l'abstention s'annonce élevée, tout comme le niveau d'indécision des électeurs. Dans ces trois enquêtes, Emmanuel Macron recueille, par exemple, entre 23% (OpinionWay et Ifop) et 24% (Elabe) des intentions de vote. Il compte toujours 19% des intentions de vote au premier tour et prétend lui aussi à une qualification pour le second tour de l'élection présidentielle. Il stoppe l'hémorragie. Malgré la dynamique de Jean-Luc Mélenchon, il obtient 42% des électeurs de François Hollande de 2012 et conserve le soutien de 19% des sarkozystes. (28% votant pour Marine Le Pen). Le ministère de l'Intérieur "avait renforcé la sécurité à Montpellier ", où François Fillon tenait un meeting, vendredi et des craintes entouraient son meeting à Nice lundi, selon des sources au sein du parti Les Républicains.

Benoît Hamon perd encore un point et descend à 8%.

Jacques Cheminade est bon dernier à 0%. Si Emmanuel Macron, stable, et Marine Le Pen, en baisse sur une semaine, restent en tête des intentions de vote pour le premier tour de l'élection présidentielle dimanche, c'est Jean-Luc Mélenchon qui est ici le troisième homme devant François Fillon. "Pourquoi est-ce que tout à coup on voudrait désigner tel ou tel comme ayant commis des délits d'opinions?", a réagi le bras droit de François Fillon.

При любом использовании материалов сайта и дочерних проектов, гиперссылка на обязательна.
«» 2007 - 2017 Copyright.
Автоматизированное извлечение информации сайта запрещено.

Код для вставки в блог

Autres rapports

Discuter de cet article