Macron et Le Pen toujours en tête, Fillon rattrapé par Mélenchon

Leopold Bellegarde
Avril 21, 2017

Emmanuel Macron reste en tête des intentions de vote en vue du premier tour de la présidentielle française, avec 23,5%, devant Marine Le Pen (22,5%), François Fillon (19,5%) et Jean-Luc Mélenchon (18,5%), selon le sondage quotidien d'Ifop Fiducial publié mercredi.

Il arriverait quatrième, juste derrière le candidat de la droite François Fillon, à 19,5%, qui progresse de 2 points malgré sa mise en examen le 14 mars pour détournement de fonds publics.

Mme Le Pen est néanmoins donnée battue au second tour par toutes les enquêtes, qu'elle soit opposée à MM.

Le sprint final sera d'autant plus serré que ces résultats de sondages de premier tour se situent dans la marge d'erreur, que l'abstention risque d'être élevée et que près de 30% des électeurs affirment ne toujours pas savoir pour qui voter dimanche. Dans ce contexte, les candidats redoublent d'efforts pour convaincre les indécis mais aussi ceux qui seraient tentés de s'abstenir "Le fait majeur, c'est le comportement des abstentionnistes" beaucoup plus nombreux que lors des scrutins précédents, note Frédéric Dabi.

Le conservateur François Fillon, longtemps plombé par ses ennuis judiciaires, et le champion de la gauche radicale Jean-Luc Mélenchon les talonnent de près (presque à 20%) et semblent bénéficier à l'inverse d'une dynamique favorable.

L'opposition fulmine, l'UE veut une enquête — Référendum turc
L'opposition allègue ainsi que 3 millions de bulletins seraient frauduleux, précisent Les Echos . A vrai dire, ce n'est pas très important pour nous.

Macron et Le Pen toujours en tête — Présidentielle
Cependant elle perd 2,5% d'intentions de vote en comparaison au dernier sondage . Je ne voudrais pas me réveiller lundi matin avec un second tour Le Pen-Fillon.

Présidentielle: la secrétaire d'État Juliette Méadel votera Macron
Les sondages sont devenus un point d'ancrage important pour les médias afin d'évaluer les hypothèses probables du second tour . Le candidat de Debout la France Nicolas Dupont-Aignan se maintient à 4%, devant Philippe Poutou (1,5%) et Jean Lassalle (1%).

Sur la chaîne publique France 2, les candidats aborderont les thèmes du pouvoir d'achat, du chômage, de la politique internationale et de l'Europe.

À quelques jours du premier tour, la pression de la part de certains supporters fillonnistes se fait plus intense, tant auprès des électeurs de Dupont-Aignan que de Marine Le Pen. Chacun aura également "une carte blanche" sur un sujet de son choix.

Ces trois émissions télévisées sont inédites dans l'histoire électorale française, qui se contentait depuis 1974 d'un débat avant le second tour. Dans l'entourage de Marine Le Pen, on soulignait que "le fait que les deux individus aient été interpellés à Marseille alors que Marine Le Pen y tiendra un meeting le lendemain n'est peut-être pas un hasard".

Pour son rival Emmanuel Macron, l'idée du moratoire vise à la "relancer dans cette campagne difficile et à faire parler d'elle", mais est "à la fois illégale et inefficace".

Une des attractions de la journée de mardi sera sans doute Jean-Luc Mélenchon, dont le meeting à Dijon sera reproduit par hologramme à Nantes, Nancy, Grenoble, Clermont Ferrand et au Port à La Réunion.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL