Meeting Mélenchon à Nantes : 6000 personnes pour l'hologramme

Marcel Micheaux
Avril 21, 2017

"Il se peut que nous allions à la qualification", a-t-il lancé face à une foule scandant: "on va gagner" alors que le candidat est désormais crédité de 18 à 20% des intentions de vote au premier tour de la présidentielle qui se déroule dans quatre jours. "Elle prend seulement 9% des électeurs de Nicolas Sarkozy de 2012 contre 18% au début mars", relève Bruno Jeudy dans Paris Match, y voyant une difficulté à rassembler.

Derrière les deux favoris, François Fillon enregistre une progression de 1,5 point avec 18,5% des voix: le candidat les Républicains repasse ainsi - de peu - devant Jean-Luc Mélenchon.

Dorénavant largué par le peloton de tête à cinq jours du scrutin, le socialiste Benoît Hamon reste stable, à 8% des intentions de vote. Une semaine chargée pour tous les candidat, avec encore plusieurs plusieurs grands meetings à leurs agendas. Il cite aussi la candidate du FN et celui de La France insoumise sur l'économie, en dénonçant les hausses massives de dépense publique qu'ils promettent, ainsi que François Fillon, qui "ne semble ni mieux avisé, ni plus crédible lorsqu'il propose de diminuer de 100 milliards d'euros la dépense publique". Le centriste Jean Lassalle, la candidate de Lutte ouvrière Nathalie Arthaud et François Asselineau obtiennent 0,5% chacun tandis que Jacques Cheminade n'atteint pas ce seuil.

"A moins d'une semaine du premier tour de la présidentielle, le résultat a rarement été aussi indéfini".

(LEAD) JCS : "Echec d'un tir de missile par la Corée du Nord"
Pence avait notamment affirmé que "toutes les options" étaient désormais "sur la table" pour régler le problème nord-coréen. Fin mars-début avril, la Corée du Nord a déjà tiré trois missiles balistiques vers la mer du Japon.

Présidentielle: dernier round télévisé avant un très ouvert "match à quatre"
Benoît Hamon est crédité de 8,5% des intentions de vote, un score en hausse de 1 point en une semaine. Emmanuel Macron gagne un point à 65% des intentions de vote.

Présidentielle: la secrétaire d'État Juliette Méadel votera Macron
Les sondages sont devenus un point d'ancrage important pour les médias afin d'évaluer les hypothèses probables du second tour . Le candidat de Debout la France Nicolas Dupont-Aignan se maintient à 4%, devant Philippe Poutou (1,5%) et Jean Lassalle (1%).

68% des personnes interrogées se disent certaines d'aller voter le 23 avril, un pourcentage en hausse depuis la précédente enquête (63%), alors que l'abstention s'annonce élevée, tout comme le niveau d'indécision des électeurs. Grâce à ses hologrammes, Jean-Luc Mélenchon espère à nouveau créer l'événement et délivrer un discours fort devant plus de 30 000 personnes au total.

Marine Le Pen et François Fillon sont également visés sur la crédibilité de leurs propositions en matière de sécurité, tandis que sur les questions diplomatiques, il voit chez les candidats un "même mélange de fascination à l'égard de l'autocratie, de complaisance à l'égard du régime syrien" et "de remise en cause des alliances contractées par la France en vue d'assurer sa sécurité".

Il devra pour cela faire mieux que Marine Le Pen, créditée de 22% des intentions de vote par l'iFop. Cette dernière veut croire en les chances de son candidat.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL