L'enquête se poursuit à la veille du scrutin présidentiel

Aubin Brasseur
Avril 22, 2017

L'assaillant a été neutralisé par les forces de l'ordre qui ont répliqué. En juillet 2014, il avait été condamné à Meaux pour ces nouveaux faits à quatre ans d'emprisonnement, dont deux ans de sursis avec mise à l'épreuve.

Il a ensuite contourné le car de police et tiré à plusieurs reprises sur des policiers en faction sur l'avenue, blessant grièvement un policier de 34 ans, dont les jours ne sont pas en danger, et légèrement un troisième policier de 31 ans, et une passante allemande touchée au pied par des éclats de balle. Dans le coffre de l'Audi, un sac contenant un fusil à pompe, deux couteaux, un sécateur et un Coran.

Au lendemain du meurtre d'un policier sur les Champs-Elysées à Paris, l'enquête s'est concentrée vendredi sur le parcours du tueur, un multirécidiviste, et son lien éventuel avec le groupe Etat islamique (EI). Nouvelle condamnation en novembre 2009: cette fois, Karim Cheurfi doit répondre de violences aggravées sur un codétenu.

Le tireur, Karim Cheurfi, l'auteur présumé de la fusillade sur les Champs-Élysées, était fiché " S ".et connu des services de police notamment pour avoir voulu intenter à la vie de deux policiers en 2005. Français de 39 ans, Karim Cheurfi avait déjà fait parler de lui avec trois tentatives d'homicide volontaire en 2001, deux policiers après une course-poursuite alors qu'il conduisait une voiture volée, puis un agent, en garde à vue où il lui déroba l'arme et lui tira cinq balles. Pendant sa garde à vue, il avait de nouveau blessé un policier après lui avoir volé son arme.

Selon une source proche de l'enquête, il n'avait pas présenté de signes de radicalisation en détention. Le procureur de la République de Paris, François Molins, a indiqué jeudi que "l'identité de l'homme abattu est connue, elle a été vérifiée". Attentat sur les Champs-Élysées: qui est Karim Cheurfi?

La demande de l'opposition d'annuler le référendum a été rejetée — Turquie
Faisant fi des contestations de l'opposition, le parti au pouvoir (AKP) a d'ores et déjà annoncé qu'il proposerait fin avril à M. Erdogan, qui a échappé à une tentative de putsch le 15 juillet, pourrait en théorie rester à la tête de l'État jusqu'en 2029.

L'homme signalé par la Belgique s'est présenté dans un commissariat d'Anvers
Les derniers attentats meurtriers remontent à l'été, à Nice (86 morts) et Saint-Etienne-du-Rouvray (un prêtre égorgé). Quoi qu'il en soit, des questions se posent auxquelles les autorités publiques ont le devoir de répondre au plus vite.

Les recours de l'opposition rejetés — Référendum en Turquie
Mais la victoire étriquée du "oui", à 51,4% selon des résultats préliminaires, est contestée par l'opposition. Le principal parti turc d'opposition CHP (social-démocrate) a demandé lundi l'annulation du référendum.

L'attentat de jeudi soir a été revendiqué par l'organisation jihadiste Etat islamique (EI).

Dans ce communiqué, il a été indiqué que c'est Abu Yussef le Belge, "un des combattants de l'Etat-islamique", qui a commis l'attaque terroriste. Pourtant des éléments dans cette revendication posent question. L'homme faisant l'objet d'un avis de recherche diffusé par les autorités belges s'est présenté dans un commissariat d'Anvers, dans le nord de la Belgique. Il ouvre le feu avec une arme automatique sur des policiers de la 32 compagnie d'intervention de la direction de l'ordre public et de la circulation de la préfecture de police de Paris (DOPC).

Les policiers et les militaires sont des cibles privilégiées pour les radicalisés agissant au nom du djihad qui ont multiplié les actions violentes à leur encontre en France ces dernières années, conformément aux consignes explicites du groupe EI.

"Ici, tout le monde le connaît, c'est quelqu'un qui a perdu la raison, de psychologiquement vraiment atteint", confie à l'AFP sous couvert d'anonymat un habitant de son quartier calme et pavillonnaire de Chelles (Seine-et-Marne). "Ses actes, ses réactions, sa façon de marcher, son attitude étaient en décalage, comme s'il venait de Mars", poursuit-il.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL