Des débuts de campagne pour le second tour délicats — Macron-Le Pen

Henri Michaux
Avril 27, 2017

(24,01%), s'est propulsée dès lundi dans la bataille en vue du duel du 7 mai. Emmanuel Macron a diffusé la sienne sur les réseaux sociaux. Interrogée par Gilles Bouleau sur la faible hausse des prix depuis lentrée en vigueur de leuro, Marine Le Pen a contesté cette version des faits. Sur le marché alimentaire de Rungis (Val-de-Marne), mardi, elle a cherché une nouvelle fois à cliver le débat.

Un sondage Elabe pour BFMTV publié lundi soir révèle le partage des voix entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron selon plusieurs critères.

Cette enquête a été menée entre le soir du 23 avril, c'est-à-dire une fois connus les noms des deux finalistes du second tour de l'élection présidentielle, et mercredi. Elle a ainsi exprimé "une pensée pour les électeurs de François Fillon", victimes selon elle d'une "trahison" du candidat Les Républicains/LR qui a appelé à voter pour Emmanuel Macron.

"Je veux rassembler l'ensemble des patriotes, de droite ou de gauche, je ne regarde pas leur vote de premier tour", a-t-elle martelé, avant de revenir sur un de ses thèmes favoris, l'immigration: "Nous avons 7 millions de chômeurs et 9 millions de pauvres, or nous faisons venir 200'000 étrangers par an". "La date du 3 mai pour le débat avait été fixée il y a environ 2 semaines, en tenant compte des agendas des candidats susceptibles d'être au second tour et du calendrier des chaînes, et nous n'avons su que vendredi que le match du 3 mai opposerait Monaco à la Juventus", justifie TF1 qui co-organise ce débat avec France 2.

C'est un discours, dimanche soir, qui donne l'impression que c'est déjà dans la poche. "Le second tour de la présidentielle s'apparente à un référendum pour ou contre la France" a-t-il dit alors qu'était dévoilée l'affiche de second tour, cachée derrière un drapeau tricolore.

Le Pen a fait "un coup de com" (FO) — Whirlpool
Le chassé-croisé surprise entre les deux candidats fait monter d'un cran l'intensité autour de cette campagne de second tour . Accueilli mercredi après Mme Le Pen sur le site par des sifflets et des "Marine présidente", M.

Pour 52% des Français, Macron rate son début de campagne — Présidentielle
Macron , son projet "fratricide" et la "guerre sociale éclair" qu'il préparerait par ordonnances sur le droit du travail. Jean-François Jalkh rejoint le Front national en 1974, à l'âge de 17 ans, deux ans seulement après la naissance du parti.

Liga: fin de saison compromise pour Bale avec le Real Madrid
Il pourrait disputer son premier match avec les Merengues depuis le 2 avril et sa sortie sur blessure. Le Barça jouera à nouveau sans Neymar , qui doit purger un troisième et dernier match de suspension.

On le voit, tout a été mis en place au fur et à mesure.

"C'est le système des vieux partis politiques qui l'a nourri pendant tant et tant d'années". A commencer par celui du président Hollande. Mais certains observateurs politiques se demandent si cela ne risque pas de se révéler en partie contre-productif et donner des arguments à Marine Le Pen qui n'a de cesse de le présenter comme le "candidat du système et de la mondialisation".

MondeElle part à la pêche aux voix des électeurs de Fillon et de Mélenchon. "Nous ne voulons pas d'une France totalement soumise", a renchéri mercredi David Rachline en référence aux électeurs "insoumis" de Jean-Luc Mélenchon.

A droite, le président du Sénat Gérard Larcher s'est félicité que Les Républicains aient "évité l'implosion" après une "défaite historique" et soient restés unis dans la perspective des législatives des 11 et 18 juin.

La campagne de second tour de l'élection présidentielle s'est accélérée hier avec la visite surprise de Marine Le Pen sur le site Whirlpool d'Amiens, où Emmanuel Macron, qui lui a succédé peu après, a reçu un accueil houleux avant de dialoguer longuement avec des salariés. Puis l'atmosphère s'est apaisée et Emmanuel Macron a pu entamer des discussions avec ses interlocuteurs, avant de repartir, 1h30 plus tard, en serrant des mains. Et les inactifs votent à 56% pour Emmanuel Macron et seulement à 25% pour Marine Le Pen. Et le mouvement antimariage gay, La manif pour tous, proche du candidat de droite battu François Fillon, a appelé à ne pas voter Macron. Enfin, il est aléatoire d'anticiper le comportement d'électeurs en perte de repères, dans une France en crise, traversée par de multiples fractures.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL