Emmanuel Macron toujours favori du second tour (sondage) — France/Présidentielle

Aubin Brasseur
Mai 3, 2017

Devant des millions de téléspectateurs et sous l'oeil des 14 caméras de TF1 et de France 2 depuis la Plaine Saint-Denis, les deux finalistes se livreront au traditionnel débat de l'entre-deux-tours qui s'annonce animé, voire agité.

Du côté de Jean-Luc Mélenchon, la dynamique est inversée par rapport au candidat Les Républicains puisque 51% de ses électeurs insoumis du 1er tour déclarent aujourd'hui vouloir voter pour Emmanuel Macron (48% le 25 avril), 35% déclarent vouloir s'abstenir (33% le 25 avril) et 14% voter Marine Le Pen (19% le 25 avril). Et En marche, le mouvement de l'ancien ministre de l'Economie, affiche à peine plus d'un an d'existence. Marine Le Pen a peint Emmanuel Macron en candidat de la finance partisan d'une mondialisation sauvage.

De l'autre, trois organisations syndicales plus marquées à gauche (CGT, Solidaires et FSU) ont appelé à "faire barrage" à Marine Le Pen, sans pour autant inviter ouvertement à voter pour M. Macron, un ex-banquier au projet jugé trop libéral. Mais elle est là, on doit regarder le pays en face.

'Je ne serai pas dans l'invective, je ne serai pas dans le raccourci, je ne serai pas dans l'insulte; j'écoutais hier Mme Le Pen, elle n'est que là-dessus', a-t-il constaté. "Marine Le Pen n'est que là-dessus", a-t-il ajouté, tout en précisant qu'il était prêt à aller au "corps-à-corps ".

François Baroin conduira la droite aux législatives
Les Républicains qui entreraient dans un gouvernement Macron avant les législatives " se mettront de fait en dehors de la famille ", a-t-il dit. (...) Tous ces procès, ça ne tient pas la route une seconde.

Heurts en marge de la manifestation parisienne, deux CRS blessés
Loin de faire bloc comme en 2002 contre le Front national, les syndicats français ont célébré lundi le 1er mai en ordre dispersé. Le troisième est très sérieusement brûlé au visage et aux mains.

Seulement un tiers des électeurs de Mélenchon voterait Macron au deuxième tour
A cet égard, le face à face musclé entre Emmanuel Macron et les salariés de Whirlpool la semaine dernière à Amiens n'a pas porté ses fruits.

Plombé par un scandale d'emplois fictifs présumés qui a éclaté pendant la campagne et lui a valu d'être inculpé, M. Fillon a déposé plainte contre l'hebdomadaire Canard Enchaîné, à l'origine de ces révélations, a indiqué mardi à l'AFP son entourage. " On ne veut pas que ce débat tourne en pugilat".

Lui qui prétend qu'il sera un président qui laissera son premier ministre gouverner vient se mêler de cuisine politique alors qu'il y a des enjeux plus importants, et surtout une opposante bien plus coriace.

Le Pen "l'héritière", Macron "le visage de la finance": à quatre jours de la présidentielle française, les deux candidats ont redoublé leurs attaques lundi, tous deux critiqués lors des traditionnels défilés du 1er Mai émaillés de violences. Selon les résultats définitifs fournis par le ministère de l'Intérieur, Emmanuel Macron a recueilli 24,01 % des suffrages exprimés et Marine Le Pen 21,30 %. Comme elle le fait depuis le début de cette campagne, elle présentera Emmanuel Macron comme le candidat des élites et tentera de le " clintoniser", à l'image de ce que Donald Trump avait fait avec Hillary Clinton l'an dernier outre-Atlantique.

Marine Le Pen assure pour sa part qu'elle défendra ses convictions et une politique "totalement différente", face à "un système qui cherche à se succéder à lui-même". Et je veux demain pouvoir agir, être efficace. "Elle va mettre l'accent sur la protection des Français, puisque c'est son sujet dans cette élection", explique ce conseiller. "Emmanuel Macron garantira les libertés individuelles et collectives et participera activement à l'évolution vers une Europe protectrice et déterminée dans la lutte contre le terrorisme". Depuis plusieurs semaines, la députée européenne dépeint en effet son adversaire en héritier honteux du hollandisme.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL