Mali: un Casque bleu libérien tué dans l'attaque à Tombouctou

Aubin Brasseur
Mai 4, 2017

Cette attaque, revendiquée par le " Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans ", une alliance djihadiste récemment créée, survient au lendemain d'un autre assaut, dans la région de Ségou, au centre de ce pays d'Afrique de l'Ouest, qui a fait neuf morts et cinq blessés parmi des soldats maliens.

Dans l'après-midi d'hier mercredi 03 mai 2017, alors que les soldats au camp de la Minusma s'adonnaient à leurs activités régaliennes faites de patrouilles et de sentinelle, des djihadistes lourdement armés ont ouvert le feu à l'aide de mortiers et de roquettes contre un camp de la Minusma.

"Selon les rapports préliminaires, six obus y ont atterri. Le bilan provisoire est de neuf blessés parmi les Casques bleus", dont quatre grièvement, mais aussi "un mort dont l'identification est en cours", affirme la Minusma. Les militaires étaient tombés dans une embuscade, selon un communiqué du gouvernement malien. Ces derniers comprennent des Libériens et un Suédois, selon les armées libérienne et suédoise ayant évoqué l'attaque à Monrovia et à Stockholm.

Cette formation affirme avoir " bombardé aux roquettes l'aéroport de Tombouctou ", faisant " plusieurs blessés parmi les forces internationale ".

Débat présidentiel: fact-checking des affirmations des candidats
La vente de SFR, alors propriété de Vivendi, à Numericable, . " Emmanuel Macron ." La grande prêtresse de la peur, elle est en face de moi.

FRANCE 2017-Macron porte plainte contre X pour faux et fausses nouvelles
"Le candidat du mouvement En Marche! a déposé plainte contre X ce jeudi matin pour " faux et usage de faux " et " propagation de fausses nouvelles destinées à influencer le scrutin ".

Sondage : Emmanuel Macron l'emporterait en Nouvelle-Aquitaine
La déclaration d'Emmanuel Macron a été contredite, ou en tout cas nuancée par l'équipe du candidat, qui affirme que ses propos ont été mal retranscrits.

Barkhane a annoncé avoir tué ou capturé une vingtaine de jihadistes dans le nord du Mali, vers la frontière avec le Burkina Faso, entre les 29 et 30 avril.

Avec plus de 70 casques bleus tués en opération, elle est la force de maintien de la paix onusienne la plus coûteuse en vies humaines après celle de la Somalie en 1993-1995.

La Côte d'Ivoire avait déjà envoyé un "peloton de transport" à la Minusma, mais jamais d'unité combattante, a souligné le général.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL