Mali: un Casque bleu libérien tué dans l'attaque à Tombouctou

Aubin Brasseur
Mai 4, 2017

Cette attaque, revendiquée par le " Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans ", une alliance djihadiste récemment créée, survient au lendemain d'un autre assaut, dans la région de Ségou, au centre de ce pays d'Afrique de l'Ouest, qui a fait neuf morts et cinq blessés parmi des soldats maliens.

Dans l'après-midi d'hier mercredi 03 mai 2017, alors que les soldats au camp de la Minusma s'adonnaient à leurs activités régaliennes faites de patrouilles et de sentinelle, des djihadistes lourdement armés ont ouvert le feu à l'aide de mortiers et de roquettes contre un camp de la Minusma.

"Selon les rapports préliminaires, six obus y ont atterri. Le bilan provisoire est de neuf blessés parmi les Casques bleus", dont quatre grièvement, mais aussi "un mort dont l'identification est en cours", affirme la Minusma. Les militaires étaient tombés dans une embuscade, selon un communiqué du gouvernement malien. Ces derniers comprennent des Libériens et un Suédois, selon les armées libérienne et suédoise ayant évoqué l'attaque à Monrovia et à Stockholm.

Cette formation affirme avoir " bombardé aux roquettes l'aéroport de Tombouctou ", faisant " plusieurs blessés parmi les forces internationale ".

L'écart se resserre entre Macron et Le Pen, selon un sondage Odoxa
De son côté Marine Le Pen, s'est défendue de faire un coup médiatique tout en tenant à montrer l'image d'une candidate au côté de salariés.

Messi sort du désert, grain de sable pour Zidane — Real-Barça
Le Real Madrid, pour sa part, ira à Grenade, 19e, et qui ne devrait pas poser de problèmes aux coéquipiers de Cristiano Ronaldo. Son équipier uruguayen Luis Suarez est deuxième (24 buts ) devant Ronaldo (19).

Comment Le Pen et Macron ont vécu le débat d'entre-deux-tours
Hier soir, quelques 600 sympathisants ont suivi le débat dans une brasserie au cœur de Paris. Macron de " complaisance pour le fondamentalisme islamique ".

Barkhane a annoncé avoir tué ou capturé une vingtaine de jihadistes dans le nord du Mali, vers la frontière avec le Burkina Faso, entre les 29 et 30 avril.

Avec plus de 70 casques bleus tués en opération, elle est la force de maintien de la paix onusienne la plus coûteuse en vies humaines après celle de la Somalie en 1993-1995.

La Côte d'Ivoire avait déjà envoyé un "peloton de transport" à la Minusma, mais jamais d'unité combattante, a souligné le général.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL