Projet d'accord avec les pilotes — Air France-KLM

Aubin Brasseur
Mai 4, 2017

Engagées en décembre dernier, les négociations entre les représentants des pilotes d'Air France et la direction sur le plan stratégique Trust Together et le projet Boost de nouvelle compagnie à coûts réduits, se sont finalement achevées dans la nuit de vendredi à samedi dernier sans parvenir à un accord.

Le projet, dont les pilotes ont validé à 58,1% le principe en février lors d'une consultation organisée par le principal syndicat de la profession, le SNPL, est ouvert à la signature jusqu'au 31 mai après environ quatre mois de négociations.

Le plan stratégique d'Air France-KLM, Trust Together (la confiance ensemble), repose en partie sur la création d'une compagnie reprenant des lignes moyen et long-courriers d'Air France actuellement déficitaires.

Le Groupe Boivin achète la Fromagerie Lemaire
Boivin. "Il faut viser à accroître le volume et être plus fort", a exprimé Luc Boivin, directeur général de Groupe Boivin. Le Groupe Boivin a la volonté de faire croître les activités et permettre le développement de la Fromagerie Lemaire.

Le système antimissile américain THAAD est opérationnel — Corée du Sud
Geng. "Et l'une des mesures efficaces pour ce faire est de reprendre les négociations de paix" avec la Corée du Nord , a-t-il dit. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

FRANCE 2017-Macron battrait Le Pen avec 60% des voix (+1)-BVA
Tout au long de la journée, ce sont donc les soutiens des deux prétendants à l'Élysée qui étaient en première ligne. L'abstention oscillerait entre 22 et 28 % dimanche, et beaucoup craignent qu'elle ne profite à l'extrême droite.

Au cours des dernières séances de négociation, il y a eu "beaucoup d'avancées de part et d'autre" mais "l'accord était loin d'être achevé" quand la direction a clos les discussions "de manière un peu unilatérale", a commenté Emmanuel Mistrali, porte-parole du syndicat majoritaire SNPL. Le texte de la direction ne comprend "aucun chapitre sur la revalorisation des grilles", a regretté Grégoire Aplincourt, président du second syndicat de pilotes (Spaf). Et apparemment, la direction d'Air France n'a pas l'intention de revenir à la table des négociations, laissant ainsi augurer d'une nouvelle période de tension avec les pilotes.

Boost doit, en théorie, démarrer à l'automne avec des vols court et moyen-courrier pour se positionner sur le long-courrier durant l'été 2018, en théorie... Ce dernier déplore un "projet rédigé un peu à la hussarde", notamment sur le projet de nouvelle compagnie -provisoirement baptisée Boost- dont les contours juridiques restent, selon lui, incertains. Celle-ci devait employer certains pilotes d'Air France volontaires, mais aussi des hôtesses et stewards recrutés et rémunérés "au prix du marché", c'est-à-dire moins qu'à l'heure actuelle.

" Ce projet d'accord est un compromis positif, ambitieux, équilibré, qui permet de solder un grand nombre de sujets majeurs en discussion entre Air France et ses pilotes depuis plusieurs années", a déclaré Jean-Marc Janaillac. Estimant que les précédents efforts faits par les pilotes ont permis à Air France de se redresser, les syndicats ont tenté d'obtenir des augmentations salariales au cours de la négociation, en vain. Un système d'intéressement a par ailleurs été discuté, mais la dernière version proposée était "sous-dimensionnée", selon les syndicats. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2016 Agence France-Presse. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL