Donald Trump critiqué pour avoir limogé le directeur du FBI

Aubin Brasseur
Mai 12, 2017

Les remous provoqués par le limogeage de James Comey sont loin d'être terminés et si Donald Trump assure qu'il n'est pas personnellement sujet de l'enquête du FBI, son attitude et ses explications sont désormais scrutées avec attention et méfiance.

Le FBI enquête depuis l'été dernier sur les ingérences russes dans la campagne présidentielle américaine de 2016, et sur une éventuelle coordination entre des membres de l'équipe de campagne Trump et la Russie.

"Il sera remplacé par quelqu'un qui fera bien mieux et qui ramènera l'esprit et le prestige du FBI", écrit-il dans cet autre tweet.

L'opposition démocrate mais aussi certains élus républicains ont vivement critiqué la décision de Donald Trump.

"J'allais le limoger quelles que soient les recommandations", a-t-il affirmé. Il a promis de prévenir le Congrès en cas de tentative du pouvoir d'intervenir dans l'enquête - qualifiée de "hautement importante" - alors même que la Maison Blanche tente d'en minimiser l'importance et appelle à tourner la page. 'J'ai le plus grand respect pour ses capacités considérables et son intégrité (.) Je peux aussi vous dire que le directeur Comey était largement soutenu au sein du FBI, et le reste encore aujourd'hui'.

Le ministre de la Justice, Jeff Sessions, chef hiérarchique du FBI, a dû se récuser dans l'enquête sur la Russie, car il a lui aussi rencontré l'ambassadeur russe l'an dernier.

Manuel Valls n'est pas investi par En Marche! pour les élections législatives
Ferrand a aussi affirmé que les candidats étaient "issus de l'ensemble du spectre politique républicain". Mais nous ne voulons pas donner l'impression d'humilier, de rejeter, d'être dans une vindicte.

Madrid: Nadal et Djokovic bousculés mais qualifiés pour les 8e
Depuis son sacre à Roland-Garros en 2016, Djokovic , qui s'avance à Madrid en tenant du titre, se montre bien moins impérial sur les courts de la planète.

François Hollande: Macron " a fait ce qu'il pensait devoir faire "
L'abstention s'est élevée à 25,44 % des inscrits sur les listes électorales, en hausse par rapport au premier tour (22,23 %). Ils seront publiés au Journal officiel le lendemain, ainsi que le détail du patrimoine du chef de l'Etat.

Hasard du calendrier, le président américain rencontrait ce mercredi un officiel russe pour la première fois depuis son arrivée à la Maison Blanche: le ministre des Affaires étrangères, Sergeï Lavrov. Le président va maintenant nommer un nouveau directeur du FBI.

Donald Trump a dit jeudi qu'il avait de toute façon l'intention de limoger le directeur du FBI James Comey, se distançant de la version de la Maison Blanche selon laquelle il n'avait agi qu'après la recommandation du ministère de la Justice.

Une partie de l'enquête du FBI concerne également les liens présumés qui auraient existé entre la campagne de Donald Trump et la Russie.

McCabe a pris la relève de Comey après son congédiement soudain, plus tôt cette semaine. Mercredi, la Maison-Blanche a rejeté cette demande. M. Trump avait dans un premier temps invoqué la gestion par M. Comey de l'enquête sur les emails d'Hillary Clinton, sa rivale démocrate lors de la présidentielle, puis il avait accusé M. Comey de ne pas faire du "bon travail" à la tête du FBI. J'ai dit: "'Si cela est possible pourriez-vous me dire si je fais l'objet d'une enquête?'", a expliqué M. Trump.

James Comey a été informé de son limogeage par le président américain lui-même dans une lettre. D'abord parce que l'ensemble des médias américains ont été totalement obsédés par le limogeage de James Comey et les conditions étonnantes de cette décision qui a pris tout le monde de court et qui a créé finalement davantage de problèmes qu'elle n'en règle.

Cette éviction a réveillé le souvenir de la décision prise en 1973 par le président Richard Nixon de révoquer le procureur spécial en charge de l'enquête sur le scandale du Watergate.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL