François Hollande a présidé son dernier conseil des ministres

Aubin Brasseur
Mai 12, 2017

Il n'est pas non plus fait mention dans le décret du dispositif permettant d'assurer la sécurité de François Hollande.

Pour son dernier déplacement de chef d'Etat, le président sortant a choisi de promouvoir la France s'engage, fondation encourageant des projets innovants, dans les locaux de Station F, "incubateur de start-ups" situé dans le XIIe arrondissement de Paris.

En revanche, François Hollande n'a pas touché à la retraite des anciens présidents.

Khénifra: Décès d'un participant au Rallye du Maroc Historique
Ami personnel du prince Albert de Monaco, il a fait aussi sa carrière dans l'immobilier comme agent avec sa société Ageprim. Cette opération à plusieurs milliards d'euros visait à gagner six hectares sur la mer à l'horizon 2025.

USA : Trump limoge le directeur du FBI James Comey
Le président américain Donald Trump a annoncé mardi dans un communiqué le limogeage du numéro 1 du FBI, James Comey. Comey annoncera n'avoir finalement rien trouvé de pénalement répréhensible - comme déjà auparavant.

Etats-Unis : le patron du FBI limogé par Donald Trump
Il aurait appris la nouvelle directement à la télévision alors qu'il s'exprimait devant des agents de l'antenne locale du FBI . Au moment de l'annonce officielle de son limogeage, l'intéressé se trouvait en Californie pour un déplacement.

En effet, François Hollande n'a jamais officialisé sa relation de couple et il semblerait plus convenable qu'Emmanuel Macron se tienne seul à ses côtés pour la passation de pouvoir. Le président a estimé que "le dialogue social avait été un sujet, un marqueur très fort" de son quinquennat, ajoutant qu'à chaque fois "qu'on l'oubliait cela pouvait coûter cher", a indiqué le porte-parole du gouvernement, alors qu'Emmanuel Macron entend légiférer par ordonnances cet été sur le droit du travail. En 2012, la réciprocité était aussi de mise puisque c'est avec son épouse que Nicolas Sarkozy avait accueilli son successeur accompagné de Valérie Trierweiller, sa compagne de l'époque.

"Il faut laisser le président prendre ses décisions, assumer ses choix et ne pas apparaître comme un conseiller, un mentor ou, pire encore, la mouche du coche", a-t-il glissé. "Je ne l'efface pas de mon histoire" mais "c'est une part de ma vie qui est terminée", a souligné celui qui en fut le Premier secrétaire durant 11 ans.

Il ira ainsi dans son ex-fief élecoral de Corrèze pour apporter son soutien à son ami Bernard Combes, maire de Tulle, qui se présente dans la 1ere circonscription.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL