Android : Volvo et Audi disent oui

Marie-Ange Beliveau
Mai 17, 2017

Si Android est l'OS pour les terminaux mobiles est le plus influent dans le monde, sa déclinaison Android Auto peine à se généraliser dans le secteur automobile. C'est le cas de Honda ou Hyundai. mais tous deux opèrent hors de tout partenariat avec Google, et avec des versions anciennes du célèbre OS (la 4.2.2 Jelly Bean chez Honda, et l'encore plus ancienne 2.3 Gingerbread chez Hyundai).

L'annonce est d'autant plus importante qu'Audi est généralement la première marques du groupe germanique à adopter les dernières technologies, avant d'être déployées à plus grande échelle chez Volkswagen, Porsche, Skõda ou encore Seat.

De son côté, l'allemand Audi va dévoiler une intégration d'Android dans la nouvelle Audi Q8 Sport.

Chez Volvo, on a déclaré par l'intermédiaire de son vice-président en charge de la R&D, Henrik Green: " avec l'arrivée d'Android, nous entrerons dans un riche écosystème tout en conservant notre interface utilisateur emblématique.

L'annonce du gouvernement reportée à mercredi (Élysée) — France
Parallèlement à la constitution du gouvernement , le nouveau président a entamé ses premiers déplacements à l'étranger. Après la défaite à l'élection présidentielle et la chute du candidat Fillon, le parti se divise sur la ligne à suivre.

Dieselgate: l'UE ouvre une procédure d'infraction contre l'Italie
Vers 12h35 GMT, le titre Fiat Chrysler cédait 1,09% à 10,01 euros alors que l'indice regroupant les valeurs automobiles européennes perdait 00,23%.

France: qui sera Premier ministre ?
Le personnel a été convoqué pour 08H30 "par précaution", a indiqué une source proche du Premier ministre sortant. Pour le futur chef de l'Etat français, il devrait s'agir de son premier voyage à l'étranger.

Le système embarque la plupart des applications maison de Google comme Google Maps (cartographie) mais aussi au-delà avec des acteurs comme Spotify (musique en streaming).

Mais désormais, il chapeaute également d'autres fonctionnalités propres au véhicule, comme le réglage de position des sièges, la température et la climatisation dans l'habitacle. Jusqu'à présent, il s'agissait uniquement d'un système d'infotainment qui passait par les smartphones Android. Pas question d'ailleurs de toucher à l'écran, il sera possible de donner des ordres oralement à sa voiture en utilisant Google Assistant, que l'on activera en pressant un bouton situé sur le volant.

Au passage, c'est une évolution par rapport à Android Auto, déjà disponible sur certains véhicules à partir de son smartphone. Lancé en 2014, ce dernier est jusqu'ici compatible avec 300 modèles de voitures.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL