Donald Trump aurait donné des informations classifiées à la Russie

Vanessa Beaulieu
Mai 18, 2017

Il convient de noter que précédemment le président russe avait hautement apprécié les résultats de la rencontre entre Donald Trump et Sergueï Lavrov.

La simple image de la rencontre entre Donald Trump et le ministre russe des Affaires étrangères avait fait grincer des dents. Si la crainte exprimée par le Washington Post est compréhensible, ce dernier s'était fermement engagé contre Donald Trump en 2016.

"L'histoire, telle qu'elle a été rédigée, est fausse", a tenu à faire savoir le général H.R. McMaster, qui dirige le Conseil de sécurité nationale et qui assistait à la réunion.

Le problème de fond pour les Démocrates est qu'à mesure que leur critique s'intensifie, leur popularité stagne voire continue à baisser dans la population américaine fatiguée de cette acrimonie. Il ajoute que " Trump a révélé plus d'informations à l'ambassadeur russe que nous n'en avons partagé avec nos propres alliés ".

En somme, si Trump-Clinton avait lieu aujourd'hui, Donald Trump pourrait être réélu. "Les actes du président Trump mettent en doute son aptitude à occuper sa fonction", a asséné le sénateur Tom Udall.

Ce sondage intervient moins d'une semaine après le limogeage de James Comey, ex directeur du FBI qui menait une enquête sur des supposés liens entre l'administration Trump et la Russie. Le bureau du Premier ministre a refusé de commenter cette information.

Emmanuel Macron veut des ministres exemplaires
Le plus jeune président de la Ve République a par ailleurs promis une ouverture aux représentants de la société civile . Un appel s'inscrivant dans la volonté du nouveau président de moderniser l'appareil politique en cassant les codes.

Trump assure avoir "le droit" de partager des informations avec la Russie
Pis, Donald Trump a révélé le nom de la ville, située en zone de combat irako-syrienne, d'où l'information est remontée. Selon le Washington Post , Donald Trump a révélé des informations confidentielles à la Russie.

Palme d'or: Pedro Almodovar plaide pour une sortie en salles
La soirée a débuté avec la projection des "Fantômes d'Ismaël" du Français Arnaud Desplechin, un habitué de la Croisette. Représentant des Etats-Unis, l'un des jurés, Will Smith , a exprimé une position plus nuancée.

Au Congrès, la majorité républicaine avait rejeté les appels à un procureur spécial mais exprimait depuis des jours son malaise face aux interventions du président dans l'enquête.

Selon plusieurs médias, Israël aurait fourni aux Etats-Unis ces informations - qui portent sur la capacité du groupe Etat islamique à armer de manière sophistiquée des ordinateurs portables - et ne voulait pas qu'elles soient partagées avec un autre pays, même allié.

Le sondage a révélé que 40 % des personnes interrogées approuvaient le travail de M. Trump, tandis que 54 % le désapprouvaient. Il précise qu'à aucun moment, ils n'ont parlé des sources du Renseignement ou des méthodes, pas plus que des actions militaires qui n'auraient pas déjà été évoquées.

En plus de mettre potentiellement en danger un ou des informateurs clandestins, le bavardage de Donald Trump pourrait plus largement mettre en difficulté le pays à la source de l'information si spontanément déclassifiée.

Donald Trump a aussitôt réagi à cette annonce, exprimant mercredi soir son souhait que l'enquête sur la possible ingérence de Moscou dans la campagne présidentielle soit "rapidement" bouclée. "J'ai d'excellentes informations. J'ai des gens qui me donnent chaque jour d'excellentes informations", a-t-il affirmé, selon un responsable cité par le quotidien. Du coup, il espère "une explication complète des faits de la part de l'administration".

L'ambassadeur israélien aux Etats-Unis, Ron Dermer, a cependant déclaré au Times, dans un communiqué, que " Israël fait pleinement confiance à notre relation de partage d'informations avec les Etats-Unis et nous attendons avec impatience d'approfondir cette relation pendant les années de mandat du président Trump.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL