Edouard Philippe nommé premier ministre d'Emmanuel Macron

Vanessa Beaulieu
Mai 18, 2017

La nomination de la quinzaine de ministres a été retardée de 24 heures, afin de vérifier la situation fiscale de chacun et l'absence de conflits d'intérêt.

Pendant le quinquennat du président socialiste François Hollande, cinq ministres ont été contraints de démissionner à la suite de révélations compromettantes.

Interrogé dans les médias français sur cette nomination, le leader LR de la campagne des législatives François Baroin a regretté un "choix individuel".

Depuis sa nomination, le président trentenaire a certes fait la part belle aux moins de 50 ans: un Premier ministre de 46 ans, plus jeune locataire de Matignon depuis 30 ans, jamais ministre; un numéro 2 de l'Elysée de 44 ans; et un conseiller spécial de 30 ans. Leur profil approuvé, les nouveaux ministres "s'engageront à exercer leur fonction gouvernementale de manière irréprochable", selon l'Elysée, alors que 75% des Français pensent qu'élus et dirigeants politiques sont plutôt corrompus, selon un récent sondage.

Le nouveau Premier ministre dispose d'un solide ancrage local. Très apprécié au Havre, il a d'ailleurs été réélu à la mairie en 2014 dès le premier tour. Il s'était rallié à François Fillon après la défaite de M. Juppé, avant de démissionner quand M. Fillon s'est retrouvé dans la mire des procureurs dans une affaire d'emplois fictifs dont auraient profité des membres de sa famille. Ce gouvernement se doit d'incarner le "renouveau politique" prôné par Emmanuel Macron.

Nicolas Hulot pressenti au ministère de l'Écologie — Gouvernement
C'était " la condition " pour qu'il accepte, " ne pas être un ministre de l'Ecologie à part, mais au cœur du gouvernement ". Composé de vingt-deux membres - onze hommes et onze femmes -, il compte dix-huit ministres et quatre secrétaires d'Etat.

Emmanuel Macron veut des ministres exemplaires
Le plus jeune président de la Ve République a par ailleurs promis une ouverture aux représentants de la société civile . Un appel s'inscrivant dans la volonté du nouveau président de moderniser l'appareil politique en cassant les codes.

Palme d'or: Pedro Almodovar plaide pour une sortie en salles
La soirée a débuté avec la projection des "Fantômes d'Ismaël" du Français Arnaud Desplechin, un habitué de la Croisette. Représentant des Etats-Unis, l'un des jurés, Will Smith , a exprimé une position plus nuancée.

Le 15 mai 2017, il est nommé Premier ministre par le nouveau Président de la République, Emmanuel Macron.

"Maintenant c'est clair: avec un Premier ministre de droite, le Parlement a besoin de gauche", a réagi Jean-Christophe Cambadélis (PS).

Proche d'Alain Juppé, le nouveau premier ministre, qui a connu Emmanuel Macron en 2011, se définit comme "un homme de droite". "Il faut choisir: c'est soit le gouvernement, soit LR", a tranché Laurent Wauquiez, vice-président de LR. Jean-Luc Mélenchon a appelé à "ne pas donner un plein pouvoir à Emmanuel Macron".

Quant à la société civile, elle pourrait être représentée par l'ex-présentateur de télévision Nicolas Hulot, l'ancienne patronne de la RATP Anne-Marie Idrac, l'économiste Jean Pisani-Ferry, la spécialiste de la communication Axelle Tessandier ou encore Astrid Panosyan, qui a dirigé l'entreprise Unibail, cotée au CAC 40.

Et les femmes? S'il a promis la parité, Emmanuel Macron a mené campagne avec un premier cercle très masculin.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL