Trump a révélé des informations classifiées (Washington Post)

Vanessa Beaulieu
Mai 18, 2017

" En tant que président, j'ai voulu partager des informations relatives au terrorisme et à la sécurité à bord des avions avec la Russie lors d'une réunion prévue à la Maison-Blanche, ce que j'ai absolument le droit de faire". Il a expliqué l'avoir fait pour des "raisons humanitaires" et vouloir en plus "que la Russie renforce nettement sa lutte contre l'Etat islamique et le terrorisme".

Les informations partagées par le président américain concernaient le groupe Etat islamique et avaient été communiquées par un partenaire des Etats-Unis qui n'avait pas donné l'autorisation à Washington de les partager avec Moscou, précise le quotidien. Le journal ajoute que la divulgation de ces informations sensibles pourrait donner des indications sur la façon dont elles ont été collectées et mettre en difficulté les sources. "À aucun moment, des méthodes de renseignement ou des sources n'ont été évoquées", a-t-il assuré, sans contester toutefois le fait que des informations classifiées avaient été divulguées par le président puisque un tel procédé n'enfreint a priori aucune loi américaine. "L'histoire, telle qu'elle a été rédigée, est fausse", a-t-il affirmé lundi.

De son côté, Doug Andres, le porte-parole de Paul Ryan (le président républicain de la Chambre des représentants) a réagi: "nous n'avons aucun moyen de savoir ce qui a été dit, mais la protection des secrets de notre nation est cruciale".

Lundi soir, la presse américaine a dévoilé que, Donald Trump aurait divulgué des informations classifiées au chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov. Ironie de l'affaire, des officiels israéliens avaient signalé plus tôt cette année que partager des informations avec Donald Trump était risqué. Et nous ne voulons rien avoir à faire avec ce n'importe quoi. C'est, encore une fois, n'importe quoi.

Amazon ouvre un centre de développement Prime Air en France
Le géant du commerce en ligne vient en effet d'annoncer qu'il créait à Clichy, son premier centre de développement en charge du projet "Prime Air ".

"Je veux bien croire que la tâche sera considérable" héritage — Edouard Philippe
Dans l'histoire de la Vème République, Edouard Philippe est le troisième normand à hériter de la tête du gouvernement. La première question qu'on se pose: "est-ce qu'on va être capable de donner à la France une majorité de progrès?".

Un enfant de 3 ans coincé dans un lave-linge
Problème: la porte ne s'est jamais rouverte, car une fois fermée, elle se bloque automatiquement jusqu'au paiement du client. Le petit garçon a ensuite été brièvement emmené à l'hôpital pour des examens.

Reuters a appris mercredi de responsables proches du dossier que l'administration Trump pourrait étendre l'interdiction des ordinateurs portables en cabine à des pays européens, en raison de nouvelles informations sur les techniques utilisées par des groupes extrémistes. Après cette brève allocution à l'extérieur de la "West Wing " (l'aile ouest de la Maison Blanche), un des auteurs de l'article, Greg Miller a jugé sur CNN que la Maison blanche "jouait avec les mots" et défendu son texte.

Le président américain " a révélé plus d'informations à l'ambassadeur russe que nous n'en avons partagé avec nos propres alliés ", a indiqué au quotidien, sous couvert d'anonymat, un responsable américain. Le quotidien précise qu'il n'a pas pu entrer davantage dans les détails, à la demande de responsables américains.

Avant son limogeage, le chef du FBI James Comey avait annoncé que ses services enquêtaient sur l'éventuelle collusion entre l'équipe de campagne du milliardaire américain et la Russie.

Selon les responsables américains, les révélations de Trump ont mis en danger la coopération avec un allié américain qui aurait accès aux rouages de l'EI.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL