Trump aurait demandé au FBI de stopper l'enquête sur Flynn — Etats-Unis

Vanessa Beaulieu
Мая 18, 2017

M. Trump aurait dit au directeur du FBI "qu'il espérait qu'il pouvait laisser cela aller". Mais pas à n'importe qui. Il a affirmé l'avoir fait pour que Moscou s'implique avec plus de détermination dans la lutte contre le groupe Etat islamique.

Selon le reportage du journal, Trump a divulgué les informations obtenues auprès d'un partenaire américain par le biais d'un accord de partage des renseignements considéré si sensible que les détails n'ont pas été divulgués aux alliés et dont la divulgation est étroitement restreinte même au sein du gouvernement américain.

La divulgation de ces informations sensibles pourrait donner des indications sur la façon dont elles ont été collectées, et pourrait par ailleurs mettre en difficulté des sources. "Le président ne s'est pas juste contenté de franchir une limite, il l'a piétinée sans hésitation et s'est débarrassé de décennies de précédents institutionnels séparant le FBI et la Maison-Blanche". Ses auteurs soulignent que le président est autorisé à révéler les informations qu'il désire et n'a donc pu "enfreindre aucune loi pénale concernant la divulgation d'informations classifiées dans ce cas-là". Moins de quatre mois après son arrivée pouvoir, le locataire de la Maison-Blanche se trouve dans une situation toujours plus difficile. Son homologue à la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, a affirmé sur Twitter que si les allégations sont vraies, il s'agit d'une "attaque contre la règle de droit". Selon lui, si c'est confirmé, alors " l'impeachement", une procédure en destitution, " serait sur la table ".

Ce scénario est avancé aussi bien par des médias américains que chez certains experts, surtout depuis l'affaire du limogeage du patron du FBI James Comey.

Des élus des partis républicain et démocrate ont réclamé à voir la note. "Nous DEVONS protéger notre président". Suit un appel pour lever des fonds afin de se préparer pour cette bataille.

Cette thèse parait même inéluctable selon le très sérieux historien américain Allan Lichtman, celui-là même qui avait prédit l'élection de Donald Trump à la Maison Blanche. Le quotidien explique que le président américain aurait incité James Comey, l'ex-directeur du FBI, à abandonner l'enquête diligentée contre son conseiller à la sécurité nationale, lors d'une réunion à huis clos.

A chaque jour son nouveau scandale.

Читайте также: "Aucun homme politique traité plus injustement" que moi, dit Trump

Mais une telle procédure n'est pas si simple.

Michael Flynn, lui, a été poussé à la démission après avoir menti au président et au vice-président sur ses liens avec la Russie.

En 1868, peu de temps après la fin de la guerre de sécession, Andrew Johnson limoge son secrétaire à la Guerre contre l'avis du Sénat.

L'affaire Monica éclate à l'automne de l'année 1998. Le président Clinton est finalement acquitté lors du vote des sénateurs.

Prouver que Donald Trump a délibérément voulu faire obstruction à une enquête en cours ne sera pas une mince affaire. Les gaffes ou "Trumpinades", des plus farfelues aux plus sérieuses voire dangereuses s'accumulent et la série ne semble pas prête de s'arrêter.

Donald Trump a-t-il commis un délit?

При любом использовании материалов сайта и дочерних проектов, гиперссылка на обязательна.
«» 2007 - 2017 Copyright.
Автоматизированное извлечение информации сайта запрещено.

Код для вставки в блог

Autres rapports

Discuter de cet article