Au coeur du premier Conseil des ministres

Aubin Brasseur
Mai 19, 2017

Paris, France | AFP | jeudi 18/05/2017 - Sur la forme, ce sera "solidarité, "collégialité" et "confidentialité", sur le fond, priorité est donnée à la réforme du travail: Emmanuel Macron a délivré jeudi son discours de la méthode et fixé le cap de l'exécutif, lors du premier Conseil des ministres de son quinquennat".

Emmanuel Macron a aussi mis l'accent sur quelques "règles de bon fonctionnement", comme "la solidarité nécessaire entre tous les membres du gouvernement", venus d'horizons opposés.

"J'en suis le garant et, là-dessus, je serai intraitable", a souligné le président, "le long terme est à l'Elysée, les arbitrages quotidiens ou de moyen terme sont faits à Matignon". Emmanuel Macron avait affirmé durant la campagne que son Premier ministre, constitutionnellement le chef de la majorité, mènerait la campagne des législatives.

Le Président, le Premier ministres et les 22 ministres sont là, répartis sur l'escalier qui mène au premier étage du palais de l'Élysée.

Moins d'une semaine après son investiture, 46% des personnes interrogées disent ne pas faire confiance au nouveau chef de l'Etat pour affronter les problèmes du pays.

Mais la première chose, a-t-il ajouté, toujours cité par le porte-parole, c'est l'"exigence d'une fidélité totale" du Premier ministre au président de la République.

La parité sera presque parfaitement respectée autour de la table du conseil, avec onze femmes et onze hommes et autant de ministres de plein exercice de l'un comme de l'autre sexe parmi les membres du gouvernement, même si la présence d'Emmanuel Macron et du Premier ministre fera pencher la balance du côté masculin.

Avant les législatives, l'hémorragie des élus LR vers le camp Macron s'amplifie
Philippe à Matignon constitue un sérieux revers pour la droite, déjà éprouvée par sa cinglante défaite au premier tour de la présidentielle.

Plus de 50 morts dans une attaque de l'Etat Islamique — Syrie
En juin 2016, des avions russes alliés du régime avaient bombardé le site, selon des informations du "Wall Street Journal". La coalition a aussi envoyé des avions effectuer des tirs d'avertissement avant de procéder aux frappes, a-t-il précisé.

Donald Trump se pose en victime — Etats-Unis
Un procureur spécial dispose de l'autorité pour mener son enquête plus indépendamment de la hiérarchie du ministère de la Justice. Ce dernier avait cependant accordé une interview à CNN , durant laquelle il avait évoqué la destitution de Donald Trump .

Le gouvernement, a-t-il aussi assuré, est "évidemment bâti pour durer" au-delà des législatives.

M. Darmanin a toutefois jugé jeudi matin sur Cnews que la CSG, qui participe au financement de la protection sociale, était un "bon impôt" car "il est proportionnel".

En riposte, sous l'égide de François Baroin, Les Républicains ont lancé un contre-appel des 577 candidats de la droite et du centre aux législatives à défendre leurs "convictions" et à gagner ces élections pour imposer une cohabitation.

La moitié proviennent de la société civile, une proportion jamais vue, dont une médaillée olympique d'escrime Laura Flessel, aux Sports, un populaire animateur de télévision écologiste, Nicolas Hulot, à la Transition écologique ou une éditrice, Françoise Nyssen, à la Culture. Derniers arrivés, dans la même voiture, les deux ministres issus des rangs LR et tous deux locataires de Bercy: Bruno Le Maire à l'Économie et Gérald Darmanin aux Comptes publics.

Nicolas Hulot, sans cravate, a attiré également la lumière des projecteurs.

Parmi les ministres figurent quatre socialistes (dont deux avaient rejoint En Marche!) deux radicaux de gauche, trois centristes, deux LR, les autres provenant de la société civile.

Deux ministres ont par ailleurs retrouvé la table du Conseil: Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense de François Hollande, promu ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, et Annick Girardin, nommée aux Outre-mer.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL