Cannes : La robe d'une ministre représentant Al Qods suscite la polémique

Vanessa Beaulieu
Mai 19, 2017

Miri Regev, la ministre de la Culture israélienne s'est donc présentée mercredi soir à l'ouverture du festival habillée d'une robe longue, couleur ivoire, créée par un styliste israélien, Aviad Arik Herman, et imprimée dans sa partie inférieure d'un vaste panorama de Jérusalem et de sa Vieille ville avec le mur occidental et le Mont du Temple.

La robe ressemble néanmoins plus à une déclaration politique forte qu'à une ode à la beauté de la ville.

A une semaine de la Journée de Jérusalem célébrée en Israël, qui marquera le 50ème anniversaire de sa réunification à l'issue de la Guerre des Six Jours, la ministre a ainsi mis à l'honneur la ville trois fois sainte.

La ministre, elle-même, dénonce la remise en cause des liens historiques entre les Juifs et la ville et de la souveraineté d'Israël sur celle-ci.

Très critiquée dans son propre pays pour ses positions ultra-patriotiques, Miri Regev n'en renie pas pour autant ses origines marocaines.

Les charges contre Julian Assange abandonnées en Suède
Et selon des médias citant des responsables américains, les Etats-Unis sont en train de monter un dossier d'accusation. Mais il critique le fait que cela ait duré aussi longtemps", a déclaré à l'agence de presse suédoise TT l'avocat de M.

Découvrez le prix du costume d'Emmanuel Macron pour la passation de pouvoir
Quel couscous a mangé François Hollande car la Boule Rouge en a plusieurs parmi les plus succulents de Paris et d'ailleurs. Les deux Présidents se sont alors entretenus pendant une bonne heure, bien plus que la demi-heure prévue.

Le maire de Tourcoing, Gérald Darmanin, devient grand argentier du gouvernement
Né le 11 octobre 1982 à Valenciennes, dans le Nord, Gérald Darmanin est diplômé de l'Institut de sciences politiques de Lille. Voilà une belle prise pour Emmanuel Macron car Gérald Darmanin fait figure d'étoile montant à droite à seulement 34 ans.

La tenue de Mme Regev a enflammé les médias sociaux. De nombreux détournements sont ainsi apparus sur la Toile, remplaçant le panorama par un bombardement de la bande de Gaza ou par le mur en béton érigé par Israël. Les réactions n'ont cependant pas toutes étées négatives.

Rappel historique: Israël considère Jérusalem comme sa capitale indivisible, y compris donc, la partie palestinienne (Jérusalem-Est) dont il s'est emparée en 1967 et qu'il a annexée en 1980. Mais la ministre israélienne de la Culture a réussi l'exploit - ou le drame - de déchaîner une tornade sur Twitter en foulant le tapis rouge dans une robe aux apparences de manifeste.

D'autres se sont davantage préoccupés de mode que de message.

Les Palestiniens veulent établir à Jérusalem-Est la capitale de l'Etat auquel ils aspirent. "Indépendamment de la politique, j'espère que nous sommes tous d'accord: peu importe combien Miri Regev a dépensé pour cette robe, c'est trop de toute façon", disait un internaute.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL