Gouvernement d'ouverture pour débuter l'ère Macron — France

Aubin Brasseur
Mai 19, 2017

Avec Bruno Le Maire à l'Economie et Gérald Darmanin à l'Action et aux Comptes publics, Emmanuel Macron débauche dans les rangs des Républicains et donne Bercy à la droite, toujours plus fractionnée. "Le long terme est à l'Élysée (NDLR, le palais présidentiel), les arbitrages quotidiens ou de moyen terme sont faits à (l'hôtel de) Matignon", siège du Premier ministre, a indiqué le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, à l'issue du Conseil des ministres. Mais Emmanuel Macron a aussi soigné l'alchimie politique du gouvernement Philippe en nommant 13 membres issus des partis traditionnels, même si certains d'entre eux les ont quittés pour faire sa campagne.

Le gouvernement comprend en outre deux ministres qui travailleront auprès d'un autre ministre, Elisabeth Borne, chargée des Transports, et Marielle de Sarnez, proche de François Bayrou, chargée des Affaires européennes.

Parmi les premiers chantiers de ce gouvernement, devrait figurer un projet de loi de moralisation de la vie publique, avec casier judiciaire vierge pour les candidats et "interdiction du népotisme pour les parlementaires", référence claire au scandale qui a entraîné la défaite du conservateur François Fillon à la présidentielle, après des soupçons d'emplois fictifs au profit de sa famille. Le président voulait également montrer qu'il est une force d'union entre les différents partis traditionnels en introduisant des membres du PS et de LR. Si cette équipe gouvernementale a déjà beaucoup fait réagir, elle pourrait bien être amenée à évoluer dans quelques semaines, après les élections législatives.

"C'est le troisième acte de la stratégie de recomposition politique d'Emmanuel Macron, après son élection sur le thème +et de droite et de gauche+ et le choix d'un Premier ministre de droite", juge Olivier Ihl, professeur à Sciences Po Grenoble. Richard Ferrand, à la Cohésion des territoires, a affirmé sa volonté de lutter contre le "sentiment de déclassement" d'un certain nombre de territoires.

"C'est assez malin de la part d'Emmanuel Macron de mettre les deux prises d'otage de droite à Bercy pour incarner l'augmentation des impôts et de la CSG", a raillé François Baroin, chef de file de LR pour les législatives.

Où en est-on — Trump et Israël
Netanyahu a vivement réagi lundi au tweet d'un journaliste de la chaîne américaine Fox News affirmant que M. Les Palestiniens et les pays arabes ont mis en garde contre le potentiel explosif d'un tel transfert.

Donald Trump conteste toute interférence dans l'enquête du FBI
Comey aurait refusé, mais consigné cette conversation dans des notes qui ont commencé à fuiter dans les médias. Trump lui avait demandé de "laisser tomber" l'enquête sur son ancien conseiller à la sécurité nationale.

La filière nucléaire s'inquiète de la nomination de Nicolas Hulot — Gouvernement
Richard Ferrand , porte-parole du mouvement La République en Marche hérite du portefeuille de la Cohésion des territoires. La nouvelle ministre de l'Outre-mer, Annick Girardin , elle, ne vit plus à Saint-Malo.

Nicolas Hulot attirera de la même manière la lumière des projecteurs.

Gérard Collombest nommé ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur. Le rôle du Premier ministre est d'"arbitrer". Courtisé plusieurs fois par les anciens présidents, Nicolas Hulot intègre enfin un gouvernement et prend logiquement la tête du ministère de la Transition Écologique et Solidaire. La première c'est que le/la ministre correspond parfaitement aux idées portées par le président et le Premier ministre.

Ancien directeur général de l'Enseignement scolaire, le juriste Jean-Michel Blanquer est nommé ministre de l'Education nationale et le radical de gauche Jacques Mézard ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation.

Un total de 61% des Français se disent satisfaits de la composition du gouvernement, selon un sondage Elabe pour la télévision BFMTV publié jeudi.

Agnès Buzyn, 54 ans: ministre des solidarités et de la santé.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL