Hulot assure que Fessenheim sera fermé

Henri Michaux
Mai 19, 2017

Notre-Dame-des-Landes verra-t-il le jour sous le quinquennat d'Emmanuel Macron?

Le dosage est subtil car à y regarder de plus près, on relève quand même qu'il n'y a aucune femme ministre d'État parmi les trois ministres d'État (Gérard Collomb à l'intérieur, Nicolas Hulot à l'écologie et François Bayrou à la justice) et que la première femme ne pointe qu'à la quatrième place.

Le gouvernement choisi par Emmanuel Macron a plutôt jeudi les faveurs de la presse, qui le voit pencher à droite tout en saluant la belle prise que constitue Nicolas Hulot. Nicolas Hulot avait refusé plusieurs postes et têtes de ministère. Nul doute qu'ils pourraient être prêts à batailler, à condition de créer les conditions pour que ce rapport de force public émerge et ne se règle pas dans les couloirs de Matignon ou de l'Elysée. Au moment de la consultation sur le projet en 2016, il estimait que son résultat ne pouvait être légitime.

Questionné sur le fait de savoir s'il avait obtenu l'abandon du projet en échange de sa participation à l'exécutif, le nouveau "ministre de la Transition écologique" a d'abord botté en touche.

D1 messieurs - Le triplé pour le Paris SG
Avec une saison presque parfaite (une seule défaite, contre Nantes), le PSG Handball est sacré pour la 3ème fois consécutive.

Nouvelle bande-annonce épique pour Transformers : The Last Knight
Sauver notre monde sera la mission d'une alliance inattendue: Cade Yeager , Bumblebee, un Lord anglais et un professeur d'Oxford. C'était sans compter sur le retour impromptu d'Optimus Prime qui a visiblement changé de camp...

L'OM se positionne sur Kurt Zouma !
Antonio Conte ne l'a titularisé qu'à 3 reprises en Premier League, pour 9 apparitions au total. Les noms évoqués pour renforcer la défense centrale de l'OM cet été sont déjà nombreux.

Muriel Pénicaud, directrice générale de Business France, succède à Myriam El Khomri au ministère du Travail, où elle mènera les délicates discussions avec les syndicats sur les réformes annoncées par Emmanuel Macron. Une partie des terrains - ceux du bois Lejuc - sur lesquels doit être développé ce projet à 25 milliards d'euros sont déjà occupés en permanence par des opposants. La nomination de Nicolas Hulot, à ce stade, n'y contribue aucunement. Ce qui n'a pas empêché Nicolas Hulot d'afficher ses réserves durant la campagne. Le nouveau président de la République lui a fait cette fois une offre qu'il ne pouvait pas refuser. Objectif: le dissuader de sortir les Etats-Unis de l'accord. J'ai peur de décevoir.

Pour Benoît Hartmann, directeur du CLER/Réseau pour la transition énergétique, "Nicolas Hulot, qui a démontré depuis des années son engagement, devra concrétiser les attentes des citoyens et des collectivités (.) en particulier sur la rénovation des bâtiments, la lutte contre la précarité énergétique, le développement des énergies renouvelables". Il ne s'agit pas seulement pour lui de la fermeture de la centrale de Fessenheim, mais de mettre en œuvre la promesse de respecter la diminution de la part du nucléaire de 77 % à 50 % dans le mix énergétique français d'ici 2025. Mais quand? Cette fermeture ne peut, en effet, intervenir que si elle n'ampute pas les capacités de production nucléaire actuelles (63,3 gigawatts).

Mais l'entrée de Nicolas Hulot au gouvernement pourrait changer la donne.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL