JO-2024: Paris abat l'atout Macron devant le CIO

Thibaut Duval
Mai 19, 2017

"Présentation de projet exceptionnelle et bien détaillée", portée par des athlètes engagés dans la candidature: Paris 2024 a, semble-t-il, réussi, dimanche 14 mai, son premier examen de passage, à en croire le président de la commission d'évaluation du CIO, Patrick Baumann, au premier des trois jours de visite. Mardi matin, Emmanuel Macron a ainsi reçu, autour d'un petit déjeuner, pendant plus d'une heure, les membres de la délégation du CIO venu évaluer la candidature de Paris.

Le nouveau président, qui avait suivi le dossier quand il était ministre de l'Economie, s'est aussi déjà entretenu avec le président du CIO Thomas Bach pour lui confirmer son attachement à la candidature et lui rappeler les "liens qui unissent la France et le mouvement olympique". "Les promoteurs du dossier ont répondu à toutes nos questions, toutes nos remarques, comme d'ailleurs à Los Angeles la semaine dernière". Il a constaté également "l'expertise, la motivation et la passion des équipes", le "soutien fort et solide des autorités publiques".

Qui sont les ministres de son nouveau gouvernement — Emmanuel Macron
Le premier Conseil des ministres du quinquennat, initialement prévu mercredi, a été reporté à jeudi, a-t-on précisé à l'Élysée. Elle aussi, a fini par ratifier l'appel de la droite à "répondre à la main tendue par le président de la République".

François Hollande a quitté le Palais de l'Elysée
Celui qui est aussi sénateur, questeur du Sénat, n'a pas hésité à se servir de son téléphone portable pour immortaliser le moment. Un geste symbolique fort probablement inspiré de François Mitterrand, qui avait fait de même à la fin de son quinquennat en 1995.

Ministres : Emmanuel Macron exige confidentialité et discipline
D'ailleurs, son Premier ministre, Edouard Philippe, bénéficie de la même défiance. Nicolas Hulot , sans cravate, a attiré également la lumière des projecteurs.

Estanguet, triple champion olympique (2000, 2004, 2012) a été le dernier représentant de Paris 2024 à s'exprimer après Guy Drut, champion olympique 1976 et membre du CIO, Denis Masseglia, président du Comité national olympique et sportif français (CNOSF), Bernard Lapasset, coprésident avec Estanguet du comité de candidature, et la maire de Paris Anne Hidalgo. Une candidature qui a tapé dans l'œil du président de la commission d'évaluation du CIO, à en croire l'intéressé lui-même, qui n'a pas tari d'éloges sur Paris 2024 ensuite.

Ainsi, il a annoncé son intention de se rendre à Lausanne lors du grand oral puis à Lima pour l'annonce de l'attribution des Jeux Olympiques. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL