La prise de guerre d'Emmanuel Macron — Nicolas Hulot

Henri Michaux
Mai 19, 2017

Le nouveau ministère aura donc en charge toutes les questions liées au développement durable, à l'énergie, à la lutte contre la pollution atmosphérique, aux transports. "On ne peut pas dire tout ça ça ne compte pas". "Ce contexte mondial pousse Nicolas Hulot à se dire que c'est maintenant ou jamais, pour tenter d'agir de l'intérieur, alors qu'il préférait être conseiller dans l'ombre jusqu'à présent", poursuit Jean-Louis Caffier sur BFMTV. "A l'exception de Nicolas Hulot, ce gouvernement [.] regroupe des partisans des politiques de droite menées depuis dix ans", a-t-il écrit sur Twitter. Son idée d'inscrire une charte de l'Environnement dans la Constitution était toutefois devenue réalité en mars 2005. De même, la volonté de hâter le déclin du charbon et des hydrocarbures, de porter à 32% la part des énergies renouvelables, ou de consacrer 15 milliards à la transition énergétique et écologique paraît commune aux deux hommes. Il a accepté la proposition d'Emmanuel Macron, mais avec certaines réserves: "J'ai l'intuition, sans en avoir la certitude, que la donne politique ouvre une nouvelle opportunité d'action", a-t-il déclaré dans un communiqué hier, juste après sa nomination.

C'est ambitieux note le député européen écologiste José Bové si Nicolas Hulot a les moyens de mettre en œuvre cette transition écologique. Il souligne aussi la priorité gouvernementale donnée à la transition écologique. Son ministère aura en effet un rôle majeur dans les relations avec les collectivités. En particulier, un dossier brûlant attend le nouveau ministre: celui de la rénovation thermique des bâtiments publics. "Tous les chiffres concernant le climat, la biodiversité, ou encore la pollution de l'air le prouvent".

Après dix ans de va-et-vient entre les eaux des puissants et celles du contre-pouvoir, Nicolas Hulot a fini par mordre à l'hameçon de la politique. Emmanuel Macron, dans sa campagne, a promis un fonds d'aide de 4 milliards d'euros sur ce sujet.

Hulot assure que Fessenheim sera fermé
Au moment de la consultation sur le projet en 2016, il estimait que son résultat ne pouvait être légitime. Le nouveau président de la République lui a fait cette fois une offre qu'il ne pouvait pas refuser.

Microsoft Surface Pro : des rendus avant la conférence du 23 mai
La tablette intègre toujours une ventilation multidirectionnelle à l'arrière du châssis, ainsi qu'une caméra de chaque côté. Une affirmation qui se confirme à travers un cliché de la tablette diffusée par l'incontournable Evan Blass.

BREF-Orange négocie la prise de contrôle de Business & Decision
Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Copyright 2017 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF.

Pourtant, d'anciens ministres sont présents dans le gouvernement nommé par le président de la République. Deuxième question, encore plus urgente: le délai imposé par le décret. Je rappelle qu'Edouard Philippe est un adepte de Notre Dame des Landes contrairement à Nicolas Hulot, sur les boues rouges, sur Sivens, les OGM. le Premier Ministre n'est pas un adepte de la transition.

Nicolas Hulot aura notamment pour mission d'assurer l'application de la loi de transition énergétique pour la croissance verte.

"Sa force, c'est d'être le porte-parole de la société civile", estime Matthieu Orphelin en misant sur "sa force de conviction" et "sa liberté". Comment seront arbitrées les positions apparemment assez contradictoires des différents membres du gouvernement sur le nucléaire?

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL