Le nucléaire, énergie "indispensable" pour la France (PDG EDF)

Leopold Bellegarde
Mai 19, 2017

Emmanuel Macron, lui, est plutôt opposé au projet sur le fond et sur la manière dont il a été mis en oeuvre, mais souhaite respecter le vote des citoyens du département, qui s'étaient exprimés par référendum en juin 2016 pour l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

Nicolas Hulot, fraîchement nommé ministre de la Transition écologique et solidaire par Emmanuel Macron, était l'invité du journal télévisé de 20h sur France 2 ce jeudi 18 mai. "Nicolas Hulot ou pas, c'est un sujet compliqué", avoue Édouard Philippe.

Les 3 derniers présidents, Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et François Hollande, ont demandé à Nicolas Hulot de devenir ministre de l'Écologie. Ce gouvernement va appliquer l'engagement du président de la République pendant la campagne.

Réponse: Nicolas Hulot " avait posé quelques conditions.

José Bové a envoyé un message au nouveau ministre pour le féliciter et solliciter une entrevue dans les prochains jours pour évoquer différents dossiers.

C'est le délai que se donne le nouveau gouvernement pour prendre une décision dans le dossier du projet d'aéroport controversé à Notre-Dame-des-Landes, près de Nantes.

Nucléaire, Notre-Dame-des-Landes: Hulot sur la ligne Macron
Les centristes tirent manifestement leur épingle du jeu de l'accord d'alliance signé avec Emmanuel Macron en février. Il porte en lui les racines de la discorde.

Bayern : Ribéry proposé à l'OM ?
Si un départ se confirmait, Franck Ribéry pourrait également finir sa carrière du côté de la Turquie. Aujourd'hui le plus gros salaire est celui de Dimitri Payet avec 6,5 millions d'euros annuel.

France : La liste du nouveau gouvernement dévoilée
Patronne de la RATP, Elisabeth Borne devient ministre des Transports auprès de Nicols Hulot. Quatre anciens ministres réintègrent un gouvernement.

Outre l'indemnisation et les pénalités à verser du concessionnaire - le cas précédent est celui de l'abadon des portiques écotaxe lorsque Ségolène Royal était ministre de l'Ecologie, une initiative qui a coûté plus de 1 milliard d'euros au contribuable sans compter le manque à gagner pour les crédits de l'Agenge de financement des infrastructures de transport de France (Afitf) -, il appartiendrait aussi à l'Etat de reprendre à sa charge la gestion de la plate-forme existante.

Si certains voient Nicolas Hulot comme un alibi pour rendre "plus vert" le programme d'Emmanuel Macron, accusé de peu prendre en compte les questions environnementales, le médiatique militant aura désormais l'occasion de passer à l'action au niveau politique. "Les choses sont claires, le président de la République c'est Emmanuel Macron, c'est lui qui a remporté le plus de suffrage à l'élection présidentielle". Devant l'ONG écologiste WWF, il s'était montré ouvert à la modernisation de l'actuel aéroport et avait exclu une évacuation de la ZAD dans la "brutalité". Il ne faut pas créer du clivage là où il n'y en a pas, assure Pascal Canfin. Même enthousiasme pour le Syndicat des énergies renouvelables: Jean-Louis Bal, son président, affirme que "cette transition constitue une formidable opportunité de progrès économique, social et sociétal".

En clair, ça sent le sapin pour le projet.

Depuis, le couple exécutif a décidé de nommer l'emblématique Nicolas Hulot à la tête d'un grand ministère de la Transition écologique et solidaire, avec rang de ministre d'Etat, n° 3 du gouvernement dans l'ordre protocolaire.

"Cela symbolisera le renouveau du nucléaire français", a-t-il ajouté. Mettre en œuvre la loi sur la transition énergétique, aller vers un mix énergétique et faire diminuer avec un calendrier responsable la part du nucléaire dans notre production.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL