Les femmes chassées de certains quartiers — Paris

Leopold Bellegarde
Mai 19, 2017

FIGAROVOX/ANALYSE- Alors que les lycées organisent une "journée de la jupe " pour dénoncer le sexisme, Céline Pina rappelle que dans certains quartiers de Paris, sortir de chez elle pour une femme est une provocation, et dénonce l'indifférence des élus. Les habitantes du quartier La Chapelle-Pajol (10ème et 18ème arrondissements de Paris) préfèrent déserter les trottoirs, la station de métro, les cafés et les restaurants depuis près d'un an, raconte Le Parisien jeudi. Pas un enfant dans le square Louise de Marillac. "Est-ce que le quartier est interdit aux femmes, comme j'ai pu le lire?"

Harcèlement, remarques déplacées, jet de cigarettes allumées, insultes, etc. dans ce quartier de l'est parisien les femmes ne se sentent plus en sécurité.

Nathalie, 50 ans, décrit un climat inédit: " ce sont des injures, des réflexions incessantes. L'ambiance est angoissante, au point de devoir modifier notre itinéraire, notre tenue vestimentaire. "Certaines ont même renoncé à sortir de chez elles" explique l'une d'entre elle. C'est ce que rapporte "le Parisien" de ce vendredi, qui cite plusieurs riveraines insultées voire agressées. Elles ne peuvent marcher 200 mètres sans subir les injures et les menaces de groupes d'hommes agressifs, migrants, dealers, passeurs, vendeurs à la sauvette...

Philippe à l'Elysée pour boucler avec Macron le gouvernement
Mais les cinq nominations officielles concernent pour l'heure exclusivement des hommes, dont quatre énarques, comme M. Le militant écologiste Nicolas Hulot s'est vu confier le poste de la transition écologique.

Les femmes du gouvernement paritaire d'Édouard Philippe
Mounir Mahjoubi, qui a joué un rôle clé dans la campagne, est nommé quant à lui secrétaire d'Etat au numérique à 33 ans. L'actuel directeur général de l'Essec Jean-Michel Blanquer est nommé ministre de l'Éducation nationale .

La sortie du prochain livre de Nicolas Hulot annulée ?
Mais sa récente nomination au poste de Ministre d'État, Ministre de la transition écologique et solidaire, a changé la donne. Selon Reuters, le livre devrait donc sortir avec un autre préfacier.

" Le simple fait de circuler est devenu problématique". "Il y a quelques jours, le simple fait de me mettre à ma fenêtre a déclenché un flot d'injures, et j'ai dû m'enfermer dans mon appartement".

Une autre habitante, Laure, se souvient de ce jour où prise de panique au milieu d'une bagarre de vendeurs à la sauvette, elle s'est mise à crier.

Toutes estiment qu'il ne servirait à rien de porter plainte. Sur les conseils de Nadine Mezence, adjointe à l'égalité hommes-femmes du maire (PS) du 18ème, elles comptent également organiser une marche exploratoire dans les rues qui leurs sont désormais interdites. Leurs observations seront ensuite transmises aux pouvoirs publics, dans l'espoir que la situation s'améliore.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL