Les membres du G7 promettent de renforcer la cybersécurité — Cyberattaques

Henri Michaux
Mai 19, 2017

Alors qu'une centaine de pays viennent d'être visés par des cyberattaques, les ministres des Finances du G7 ont aussi promis de renforcer la cybersécurité, lors d'une réunion qui s'est tenue à Bari du sud-est de l'Italie.

Réunis à Bari, sur la côte adriatique italienne, les ministres des Finances et les banquiers centraux du G7 espéraient davantage de clarté de la part du secrétaire au Trésor américain, Steven Mnuchin et continuent de redouter le protectionnisme préconisé par Donald Trump et sa volonté de revenir sur la régulation bancaire ou de freiner la lutte contre le dérèglement climatique.

Pier Carlo Padoan, son homologue italien, et non moins hôte de cette réunion, s'est quant à lui autorisé à plaisanter en affirmant qu'il s'est concerté avec les auteurs des attaques afin de prouver l'importance du sujet à l'agenda de ce G7.

Dans une déclaration commune, les pays du G7 (Etats-Unis, Japon, Allemagne, France, Grande-Bretagne, Italie et Canada) ont affirmé reconnaître la "menace croissante" que représente la cybercrimainalité pour leurs économies et promis de trouver des réponses.

François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France, a indiqué qu'il s'agit en attendant de demander aux experts de faire une évaluation des capacités en matière de sécurité informatique afin de mieux préparer la riposte.

Cannes 2017 : retour sur les plus beaux looks de la cérémonie d'ouverture
De quoi chauffer toute une salle... et tout un festival! Les cauchemars le traquent dans son sommeil, jusqu'au bord de la démence. Juger les films sur tous les plans et non plus comme simple spectateur.

Plus de 50 morts dans une attaque de l'Etat Islamique — Syrie
En juin 2016, des avions russes alliés du régime avaient bombardé le site, selon des informations du "Wall Street Journal". La coalition a aussi envoyé des avions effectuer des tirs d'avertissement avant de procéder aux frappes, a-t-il précisé.

Donald Trump se pose en victime — Etats-Unis
Un procureur spécial dispose de l'autorité pour mener son enquête plus indépendamment de la hiérarchie du ministère de la Justice. Ce dernier avait cependant accordé une interview à CNN , durant laquelle il avait évoqué la destitution de Donald Trump .

Le secrétaire américain au Trésor, qui lui était convié à son premier G7, s'est en revanche félicité du climat de cette réunion.

"Nous recommandons une approche plus équilibrée du commerce et ce qui a été entendu", a-t-il déclaré à la presse au terme du sommet de deux jours.

Les partenaires des Etats-Unis au G7 sont maintenant "plus à l'aise" vis-à-vis des objectifs économiques de l'administration américaine, a-t-il assuré devant la presse.

Steven Mnuchin a expliqué à ses interlocuteurs que les Etats-Unis se réservaient le droit de prendre des mesures protectionnistes à chaque fois qu'ils jugeront bon de le faire.

De ce point de vue, la récente conclusion d'un accord commercial entre la Chine et les Etats-Unis a été vue comme un "signe encourageant", selon M. Padoan. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL