Macron donne le cap à son gouvernement — Conseil des ministres

Aubin Brasseur
Mai 19, 2017

À l'issue du Conseil, le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner a répondu aux questions de la presse, rapportant les propos d'Emmanuel Macron lors du Conseil. Autour de la table du Conseil, outre Emmanuel Macron et Édouard Philippe, ont pris place 18 ministres et quatre secrétaires d'État.

Sibeth Ndiaye, qui ne fait pas partie du gouvernement mais est la conseillère en communication du Président, a aussi été aperçue à l'Elysée. La moitié proviennent de la société civile, du jamais vu sous la Ve République, dont une médaillée olympique d'escrime Laura Flessel, aux Sports, un populaire animateur de télévision écologiste, Nicolas Hulot, à la Transition écologique ou une éditrice, Françoise Nyssen, à la Culture.

Il est " évidemment bâti pour durer " au-delà des législatives, a assuré Édouard M. Philippe jeudi sur France Inter. Chacun, a-t-il relevé, "a des parcours différents, des opinions différentes, des analyses qui peuvent être différentes mais, en même temps, quand une chose est tranchée dans le cadre de la collégialité, elle doit devenir la règle et elle appelle la solidarité collective". "J'en suis le garant et, là-dessus, je serai intraitable", a-t-il souligné, toujours selon Christophe Castaner, estimant que le rôle du Premier ministre était d'"arbitrer". "Ces derniers, Bruno Le Maire, un cacique de la droite, et Gérald Darmanin, une de ses étoiles montantes, ont de facto quitté leur parti en entrant au gouvernement, selon LR".

Dans l'immédiat, Emmanuel Macron se rendra vendredi sur la base de Gao au Mali, sa première visite pour saluer les troupes françaises, pour un aller-retour dans la journée.

Le président de la République a également exigé des ministres qu'ils soutiennent les candidats de la majorité présidentielle pour les élections législatives.

Le président de la République a fixé la feuille de route du gouvernement à long terme.

Les journalistes grognent contre le président Macron — France
Des questions éludées par le porte-parole, qui s'est contenté d'invoquer des problèmes de sécurité et de délai d'organisation. D'autres se sont émus du fait que l'Élysée ait choisi les journalistes pour se rendre au Mali avec le Président.

En direct - La passation de pouvoir à l'Elysée
Il a alors prononcé un discours dans lequel il a fixé ses ambitions pour la France durant son quinquennat (lire ci-dessous). Emmanuel Macron a effectué le traditionnel défilé des Champs-Élysées à bord d'un véhicule de l'armée.

Le camp Macron présente 428 premiers candidats aux législatives en France
Il a tout de même précisé qu'au " nom du rassemblement ", aucun candidat de REM ne se présenterait contre Manuel Valls à Evry. La République en Marche a dévoilé ce jeudi une partie de ses candidats pour les législatives des 11 et 18 juin prochain.

Au dernier rang, de gauche à droite: Mounir Mahjoubi (secrétaire d'État chargé du numérique), Marlène Schiappa (secrétaire d'État chargée de l'égalité des femmes et des hommes), Christophe Castaner (secrétaire d'Etat chargé des Relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement), Sophie Cluzel (secrétaire d'État chargée de personnes handicapées).

Moins d'une semaine après son investiture, 46% des personnes interrogées disent ne pas faire confiance au nouveau chef de l'Etat pour affronter les problèmes du pays.

Les deux têtes de l'exécutif présenteront prochainement une "circulaire sur la place des cabinets" ministériels, a ajouté Christophe Castaner, soulignant "qu'il n'appartenait pas aux directeurs de cabinet de se substituer aux directeurs d'administrations centrales".

Rompant avec la tradition, l'équipe a posé pour sa première photo officielle à l'intérieur du palais présidentiel, et non dans les jardins.

Emmanuel Macron veut "un gouvernement d'action, de réforme et d'inspiration", a insisté le porte-parole du gouvernement.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL