Mama Works : Mama Shelter ouvre des espaces de co-working

Aubin Brasseur
Mai 19, 2017

La présentation par le groupe Trigano de ce nouveau concept du groupe Mama Shelter devrait séduire les entreprises: Mama Works, se veut "point de ralliement des néo-patrons, start-ups prometteuses, auto-entrepreneurs confirmés et freelances inspirés, en quête de souplesse, de liberté et de partage". Mama Mobile permet de réserver son co-working à la carte.

Chez Mama Works, pas de bail classique mais des abonnements flexible. Ce nouvel espace de coworking s'ajoute à une offre locale déjà importante. " La location d'un poste de travail débutera à 400 euros par mois". Mama Desk, plus pérenne, propose un bureau dédié, en open-space.

Deux autres Mama Works seront prochainement lancés à Bordeaux et à Lille. Le premier espace sera situé à Lyon, où l'hôtelier possède déjà un établissement.

Destiny 2 Gameplay - Trailer officiel
Elle va aussi permettre de remporter pleinement de toutes nouvelles récompenses in-game telles que des armes ou une armure. La " zone morte européenne " de la Terre est d'ailleurs annoncée comme la plus vaste jamais construite par Bungie .

Le jour où Sarkozy a failli frapper Edouard Philippe — France
Le gouvernement du nouveau Premier ministre Edouard Philippe, dévoilé mercredi, compte 22 membres dont trois ministres d'Etat. Dans ce nouvel organigramme à Matignon, le président crée la rupture en nommant des nouvelles ministres à des postes clés.

Législatives : Lalanne se défend de toute candidature "loufoque" face à Valls
Borie a plusieurs fois tenté d'être candidat à l'élection présidentielle, mais a toujours échoué à obtenir les parrainages nécessaires.

Depuis l'entrée au capital du groupe AccorHotels, en 2014, à hauteur de 35 %, l'enseigne ne cesse d'ouvrir de nouveaux établissements.

Le Mama Works de Lyon sera décoré avec des moquettes à motifs, éclairé par des "lumières flatteuses" et proposera des chaises "stylées".

On y trouvera aussi des douches pour se délasser, une salle de sport pour décompresser, une boutique de déco " pour s'inventer un espace à soi "; mais encore un grand bar central pour multiplier le fameux " effet cafétéria", un théâtre, ainsi qu'une " salle de défouloir ". Pas de raison d'abandonner une formule qui marche.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL