Mama Works : Mama Shelter ouvre des espaces de co-working

Aubin Brasseur
Mai 19, 2017

La présentation par le groupe Trigano de ce nouveau concept du groupe Mama Shelter devrait séduire les entreprises: Mama Works, se veut "point de ralliement des néo-patrons, start-ups prometteuses, auto-entrepreneurs confirmés et freelances inspirés, en quête de souplesse, de liberté et de partage". Mama Mobile permet de réserver son co-working à la carte.

Chez Mama Works, pas de bail classique mais des abonnements flexible. Ce nouvel espace de coworking s'ajoute à une offre locale déjà importante. " La location d'un poste de travail débutera à 400 euros par mois". Mama Desk, plus pérenne, propose un bureau dédié, en open-space.

Deux autres Mama Works seront prochainement lancés à Bordeaux et à Lille. Le premier espace sera situé à Lyon, où l'hôtelier possède déjà un établissement.

Allemagne: un maître chanteur menaçait les enfants de Schumacher
Michael Schumacher, victime d'un traumatisme crânien après une chute à ski en 2013, est quant à lui toujours en convalescence à son domicile en Suisse.

Décision dans les 6 mois sur Notre-Dame-des-Landes, selon Castaner
Un an après, les travaux de l'aéroport n'ont pas encore commencé. Contrairement à Edouard Philippe, nouveau premier ministre.

La ville de Châteauroux dans l'Indre choisie pour accueillir la cérémonie 2018
Chaque année, l'élection de Miss France , diffusée sur TF1, est suivie en moyenne par près de 10 millions de téléspectateurs. Un voyage qui sera, comme toujours, l'occasion de tourner les portraits des jeunes femmes et de réaliser des séances photos.

Depuis l'entrée au capital du groupe AccorHotels, en 2014, à hauteur de 35 %, l'enseigne ne cesse d'ouvrir de nouveaux établissements.

Le Mama Works de Lyon sera décoré avec des moquettes à motifs, éclairé par des "lumières flatteuses" et proposera des chaises "stylées".

On y trouvera aussi des douches pour se délasser, une salle de sport pour décompresser, une boutique de déco " pour s'inventer un espace à soi "; mais encore un grand bar central pour multiplier le fameux " effet cafétéria", un théâtre, ainsi qu'une " salle de défouloir ". Pas de raison d'abandonner une formule qui marche.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL