Négociations toujours en cours pour finaliser l'accord avec l'Etat — STX France

Aubin Brasseur
Mai 19, 2017

D'autant que ce premier grain de sable dans les rouages italiens a de fortes chances de servir de déclencheur à l'émergence d'autres oppositions, la perspective d'une reprise par Fincantieri étant localement rejetée par de nombreux acteurs.

Le groupe italien Fincantieri a annoncé vendredi avoir signé un accord pour le rachat de 66,66% de STX France à son actionnaire actuel STX Europe AS, précisant que les négociations pour l'accord définitif avec l'Etat français étaient encore en cours.

"Il s'agit d'une grande opération de politique industrielle européenne qui donnera naissance à un champion global du secteur de la mécanique et de la construction navale", a-t-il ajouté. Car il fournit un premier prétexte au nouveau gouvernement pour réétudier le dossier et, éventuellement, aboutir à une remise en cause du protocole d'accord conclu le 12 avril dernier entre l'Etat et Fincantieri.

"La fermeture de Fessenheim aura lieu dans la concertation" — Hulot
Philippe, Nicolas Hulot aura dans ses nouvelles fonctions l'occasion de "mettre en oeuvre des convictions auxquelles il croit".

Série: Un nouveau spin-off pour "Grey's Anatomy"
Notons que NBC rencontre quelques difficultés avec la franchise Chicago qui ne trouve pas sa place en syndication. En attendant, nous devrions avoir notre lot de pompiers sur le petit écran américain en 2018.

Emmanuel Macron a tenu son premier Conseil des ministres
Plusieurs journalistes et photographes ont par ailleurs déploré l'interdiction de couvrir la sortie du conseil des ministres. Les deux têtes de l'exécutif présenteront prochainement une " circulaire sur la place des cabinets " ministériels.

Celui-ci détient 33,3% du capital de STX France.

Mis en vente par le groupe sud-coréen STX, le chantier naval de Saint-Nazaire emploie 2.600 salariés et fait travailler environ 5.000 employés d'entreprises sous-traitantes. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL