Nicolas Hulot confirme la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim

Leopold Bellegarde
Mai 19, 2017

En particulier, un dossier brûlant attend le nouveau ministre: celui de la rénovation thermique des bâtiments publics. Quelques minutes plus tard, le Premier ministre Edouard Philippe ne confirme pas et reste sur la position du président de la République.

Ce reportage est issu du journal télévisé de 13H du 18 mai 2017 présenté par Jean-Pierre Pernaut sur TF1. "La médiation qui va démarrer en fera probablement la démonstration", a-t-il ajouté, sans donner plus de détails.

Selon le SER, le programme du président Emmanuel Macron permettra aux énergies renouvelables "de poursuivre et accélérer leur déploiement" grâce à l'objectif d'un prix du carbone à 100 euros la tonne en 2030, au lancement de 26 gigawatts d'appels d'offres pour les énergies renouvelables électriques ou encore à la simplification des procédures.

Un Basquiat vendu pour 110,5 millions de dollars — Art
Ce tableau sans titre de 1982 devient le deuxième plus cher au monde dans le domaine de l'art contemporain. Il a été adjugé après plus de 10 minutes d'enchères , une durée inhabituelle.

Où en est-on — Trump et Israël
Netanyahu a vivement réagi lundi au tweet d'un journaliste de la chaîne américaine Fox News affirmant que M. Les Palestiniens et les pays arabes ont mis en garde contre le potentiel explosif d'un tel transfert.

Nouveau tir d'un missile balistique — Corée du Nord
En vertu des résolutions de l'ONU, la Corée du Nord a l'interdiction de développer des technologies nucléaires et balistiques. La Corée du Nord a revendiqué un tir réussi, assurant que le missile était capable de transporter une ogive nucléaire.

Nicolas Hulot a le titre de ministre d'État, ce qui en fait l'un des membres les plus importants du nouveau gouvernement. Toutes les options sont sur la table. "Ma conviction, c'est qu'on n'a pas étudié toutes les alternatives ". Quelles seront les relations du nouveau ministre avec le monde de la chasse, dont il est un adversaire farouche, au point que la Fédération nationale des chasseurs a qualifié hier sa nomination de " provocation", ou avec le monde agricole?

Evoquant le nucléaire, Nicolas Hulot a concédé qu'on ne pouvait "se passer" de cette énergie, mais a plaidé pour "une vision" dans le sens de la transition énergétique.

La loi de transition énergétique fixe en effet comme cap une part du nucléaire à 50% dans la production d'électricité, contre 75% à l'heure actuelle. "On ne peut pas rayer le référendum d'un trait de plume", a-t-il prévenu. M. Andrea Tueni, analyste des marchés chez Saxo Bank France a déclaré: "Le marché réagit négativement à la nomination de Nicolas Hulot qui risque de se traduire par une ligne écologique plus stricte, compte tenu de l'histoire de l'intéressé en tant que militant environnemental ". "Je suis parfaitement conscient du fait que si l'on veut rétablir le lien de confiance qui est distendu entre les Français et les hommes politiques, et en vérité avec tous ceux qui occupent des responsabilités, il faut que l'on fasse mieux que ce que nous faisions auparavant", a déclaré Édouard Philippe, pourtant lui-même épinglé par la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie publique pour ne pas avoir renseigné l'ensemble des demandes dans sa déclaration d'intérêt et de patrimoine en tant que député en 2014. Les investisseurs craignent que le successeur de Ségolène Royal prenne des décisions très défavorables à EDF. "La fermeture de Fessenheim aura lieu, dans la concertation".

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL