"Parlementaires expérimentaux", "despotes": les lapsus de Castaner

Leopold Bellegarde
Mai 19, 2017

Une journaliste handicapée rencontre des difficultés pour accéder à l'Élysée Christophe Castaner a promis jeudi une démarche "exemplaire" pour assurer l'accès de l'Élysée aux handicapés, interpellé lors de son premier point de presse par une journaliste en fauteuil roulant.

En même temps c'est le président et le premier ministre qui souhaitent fixer le tempo de leur communication, je sais l'impatience des journalistes, mais il va falloir se faire à un président de la république qui veut une parole rare et maitrisée et qui ne cherche pas à satisfaire les attentes des journalistes.

Concrètement, si le chef de l'État se déplace à l'étranger, c'est un journaliste spécialisé en diplomatie qui devra l'accompagner.

Ministres : Emmanuel Macron exige confidentialité et discipline
D'ailleurs, son Premier ministre, Edouard Philippe, bénéficie de la même défiance. Nicolas Hulot , sans cravate, a attiré également la lumière des projecteurs.

Mama Works : Mama Shelter ouvre des espaces de co-working
Le premier espace sera situé à Lyon, où l'hôtelier possède déjà un établissement. Deux autres Mama Works seront prochainement lancés à Bordeaux et à Lille .

Microsoft met en garde — Cyberattaques
Toutefois, a-t-il mis en garde, "il faut s'attendre à avoir dans les jours, les semaines à venir, des répliques régulières ". C'était un peu l'inquiétude ce lundi matin pour les responsables de la sécurité informatique des grandes entreprises .

Une quinzaine de sociétés des journalistes de médias nationaux, dont celles de l'AFP, Libération, Europe 1, M6, Le Parisien, et des directeurs de rédactions, ne cachent pas leur inquiétude face à l'organisation de la communication présidentielle, à l'occasion du déplacement d'Emmanuel Macron au Mali. Et vous savez comme moi, on s'est croisés souvent ces dernières semaines dans la campagne électorale, que la présence de 50 journalistes, d'une dizaine de caméras, nuit un peu au dialogue direct et à l'échange que peut avoir le président de la République avec les Français. " " Si le président de la République et le Premier ministre ont choisi tel ou tel membre du gouvernement, c'est justement pour ce qu'ils sont", a-t-il souligné. "Et comme porte-parole du gouvernement, j'y veillerai".

Sur le fait que les journalistes ont été priés de quitter rapidement la cour de l'Elysée à la fin du Conseil des ministres, il a donné la raison suivante: "C'est parce que la photo officielle du gouvernement n'a pas été faite dans le cadre habituel que nous connaissons, et que du coup il fallait pour cela une certaine liberté d'organisation de la photo". C'est uniquement pour une raison pratique. Rahma Sophia Rachdi a indiqué qu'elle revenait - grâce à l'aide des pompiers affectés au palais présidentiel - pour la première fois dans la salle où se tient le traditionnel point presse à l'issue du Conseil des ministres, depuis qu'un accident de santé l'avait frappée il y a deux ans. L'Élysée entend également choisir quels seront les journalistes qui couvriront à l'avenir l'action présidentielle.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL