Spotify rachète le Français Niland pour aller vers l'hyper-personnalisation

Marie-Ange Beliveau
Mai 19, 2017

On ne compte plus les rachats stratégiques opérés par les grandes firmes de la tech au cours des derniers mois, et une chose est claire: ça n'est pas encore près de se calmer.

Créée en 2013 et hébergée par l'incubateur Agoranov, cette start-up a été fondée par des chercheurs de l'Ircam (institut de recherche et coordination acoustique/musique). C'est dans cette optique que le leader suédois du streaming musical annonce avoir acheté une startup parisienne nommée Niland.

Dans un communiqué annonçant l'acquisition, Spotify n'a pas divulgué le montant payé.

Législatives 2017 : Manuel Valls sera candidat En Marche ! dans l'Essonne
Valls décide de se proposer, nous aurons à choisir si nous maintenons cette candidate ou pas ". Au sein du Parti socialiste aussi, ce ralliement risque de susciter des remous.

Il attaque ses parents qui avaient gagné 110 millions au loto parce qu'ils ne subvenaient plus à ses besoins
C'est donc sans surprise que le juge a rendu son verdict: les parents n'auront pas à donner plus d'argent à leur fils. Mais celui-ci, estimant que ce n'était pas encore assez, les a attaqués en justice.

Vers des cellules sanguines produites en laboratoire à partir de cellules iPS ?
Ceci pourrait conduire à des développements prometteurs pour traiter un patient avec ses propres cellules ou pour produire du sang pour la transfusion.

L'entreprise a également déclaré: "L'équipe de Niland va rejoindre notre bureau de New York et aider Spotify à continuer à innover et améliorer ses technologies de recommandation et de personnalisation ". "Niland a révolutionné la manière dont les technologies d'intelligence artificielle peuvent optimiser la recherche de musique et les capacités de recommandations, et partage la passion de Spotify pour faire émerger le bon contenu pour le bon utilisateur au bon moment ".

Nul doute que la jeune société française saura apporter à Spotify son lot de compétences et d'idées fraîches. La start-up avait d'ailleurs réussi à séduire un certain Jamendo (plateforme spécialisée dans la distribution de musique sous licence), devenu un de ses clients les plus notables.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL