Sur Twitter, Trump se pose une nouvelle fois en victime

Thibaut Duval
Mai 19, 2017

Le président américain est accusé par la presse d'avoir divulgué des informations classifiées au chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, lors de leur rencontre la semaine dernière. Ces révélations ont provoqué un tollé aux Etats-Unis.

Selon le New York Times, M. Trump aurait fait pression sur ce dernier pour qu'il classe le volet de l'enquête concernant Michael Flynn, son éphémère conseiller à la sécurité nationale soupçonné de jeux troubles avec les Russes. L'affaire tombe particulièrement mal alors que Trump est soupçonné d'avoir congédié le directeur du FBI pour entraver l'enquête sur ses relations avec Moscou durant la campagne présidentielle.

"Je respecte l'initiative, mais toute cette histoire est une chasse aux sorcières et il n'y a aucune collusion à coup sûr entre ma campagne et moi-même - mais je peux toujours parler pour moi - et les Russes, zéro", a-t-il affirmé lors d'une conférence de presse commune avec le président colombien Juan Manuel Santos à la Maison Blanche. M. Trump aurait partagé ces éléments avec le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, et avec l'ambassadeur de Russie aux États-Unis, Sergueï Kislyak.

La commission sur le renseignement du Sénat a demandé, mercredi, à M. Comey de se présenter devant elle tant dans une séance ouverte que fermée.

La République en Marche dévoile ses candidats aux législatives
A ce petit jeu, plusieurs candidats LR ont été bichonnés par En Marche! Le cas a été tranché par Emmanuel Macron directement.

Cinéma, glamour et polémique: Cannes, c'est parti!
Leurs noms sont pour l'instant tenus secrets, mais le délégué général Thierry Frémaux a promis une "belle montée des marches ". Et ce n'est autre que Will Smith qui n'a pas souhaité saluer ses fans lors du dîner du jury.

F1 - Des monoplaces historiques dans F1 2017
Il est à noter que, dans un autre registre, Codemasters sortira le 9 juin prochain le jeu Dirt 4 , faisant la part belle au rallye et au rallycross.

A la veille de son départ pour son premier voyage à l'étranger, qui le mènera au Proche-Orient et Europe, le président des Etats-Unis est dans une position très inconfortable et sait que l'affaire russe ne fait que commencer. S'ils ne comprennent pas qu'ils portent préjudice à leur propre pays, ils sont tout simplement stupides. Donald Trump s'est défendu sur Twitter d'avoir mal agi.

Une opinion partagée mercredi par la Première ministre Theresa May: "les décisions concernant le sujet de discussion du président Trump avec les gens qu'il reçoit à la Maison Blanche sont du ressort du président Trump", a déclaré Mme May.

"Il a dit qu'il voulait être certain que l'intégrité du département de la Justice soit protégée, et que les Américains sachent que cela sera géré avec équité", a rapporté le sénateur Dick Durbin à l'issue de cette réunion qui s'est tenue à huis clos dans une salle sécurisée du Capitole.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL