Trump affirme n'avoir jamais demandé au FBI de classer une enquête

Aubin Brasseur
Mai 19, 2017

La situation de Donald Trump devient en effet chaque jour plus inconfortable: déjà accusé d'avoir été trop bavard avec des diplomates russes, le président des Etats-Unis est désormais soupçonné d'avoir tenté de mettre fin à une enquête du FBI. M. Comey aurait consigné cette tentative d'étouffer une enquête dans des notes, qui ont commencé à fuiter dans la presse. Selon les médias américains, l'administration Trump n'avait pas été prévenue de la décision de Rod Rosenstein, le numéro 2 du Département de la justice, de confier à Robert Mueller l'enquête sur l'ingérence russe dans la présidentielle américaine.

Moins de quatre mois après son arrivée au pouvoir, le 45e président des États-Unis est accusé d'avoir entravé le cours d'une enquête du FBI sur les liens de son ex-conseiller Michael Flynn avec la Russie. Le New York Times a cité mardi un mémo confidentiel attribué à M. Comey, indiquant que M. Trump lui avait demandé de "laisser tomber" l'enquête sur son ancien conseiller à la sécurité nationale. Trump a également défendu sa décision d'évincer Comey du FBI car, selon lui, ce dernier était "très impopulaire", chez les Républicains comme chez les Démocrates.

Les réactions ont fusé au Congrès où la pression monte depuis quelques jours pour que M. Comey vienne livrer sa version des faits.

Jul au commissariat pour avoir nommé un policier !
Cette enquête fait suite à une plainte du policier visé, selon le quotidien la Provence , qui a révélé l'information. A lire: Jul, héros ou zéro? Le clip du morceau " L'hiver au quartier " a été retiré.

Des élus veulent les "enregistrements" évoqués par Trump — Affaire du FBI
Le président y dit à propos de Michael Flynn: "J'espère que vous pourrez laisser passer cela (.) C'est un bon gars". Sheri Berman est professeure de sciences politiques au Barnard College, à l'université Columbia, à New York.

Le nouveau gouvernement français "bâti pour durer"
Depuis lundi, 120 élus de la droite et du centre ont signé un appel à "répondre à la main tendue" par le nouveau président. L'équipe respecte la parité hommes-femmes, mêle juniors et seniors, poids-lourds politiques et nouveaux visages.

Sa nomination est une victoire pour l'opposition démocrate, qui la réclamait depuis longtemps. Je le dis à tous mes collègues du sénat: "l'histoire nous regarde", a-t-il lancé sur un ton grave depuis l'hémicycle. Mais le président devra composer avec une pression de plus en plus forte. "Je pense que le directeur (Comey) nous aurait peut-être informé s'il y avait eu une demande de cette nature", a-t-il affirmé, jugeant qu'il faudrait "plus que des sources anonymes" pour le convaincre.

Le 13 février, l'ancien général Michael Flynn avait été contraint de démissionner pour avoir omis de mentionner des discussions avec l'ambassadeur russe aux États-Unis Sergueï Kislyak, à propos des sanctions contre Moscou de l'administration Obama.

Ces informations avaient été communiquées par un partenaire des États-Unis qui n'avait pas donné l'autorisation à Washington de les partager. A peine remis des polémiques sur le limogeage du directeur du FBI James Comey et sur les informations confidentielles qui auraient été révélées à la Russie, Donald Trump doit faire face à une nouvelle révélation. Le Président russe Vladimir Poutine n'a pas raté l'occasion de faire à nouveau preuve d'humour et a déclaré qu'il blâmerait son chef de la diplomatie pour ne pas lui avoir fait part des secrets révélés par Donald Trump.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL