La République En Marche présente "environ 450" candidats — Législatives

Vanessa Beaulieu
Mai 20, 2017

En avril, 14 candidats avaient été dévoilés dont Mireille Robert dans la 3e circonscription de l'Aude et qui par ailleurs apparaissait en 4e position sur la liste du mouvement Citoyens du Midi de Philippe Saurel aux dernières régionales.

Le mouvement d'Emmanuel Macron devrait communiquer, jeudi, les noms de la plupart des candidats retenus pour défendre ses couleurs aux élections des 11 et 18 juin.

Le parti d'Emmanuel Macron a présenté jeudi 11 mai, 428 candidats investis pour les prochaines législatives. Les circonscriptions restantes, bien évidemment, ne seront pas abandonnées pour autant.

Dans la 2e circonscription du Gard, La République en marche a investi la "torera" à cheval Marie Sara, 52 ans, ex-épouse du tennisman Henri Leconte, qui dirige les arène des Saintes-Maries-de-la-Mer (Bouches-du-Rhône), commune où elle réside, et de Mont-de-Marsan (Landes).

Le candidat déchu de l'élection présidentielle a annoncé dans une lettre aux insoumis et insoumises qu'il allait se présenter aux législatives dans la quatrième circonscription des Bouches-du-Rhône, à Marseille, face au socialiste sortant Patrick Mennucci. Auparavant, le mouvement d'Emmanuel Macron avait déclaré qu'ils n'inclurait pas parmi ses représentants des personnes avec un casier judiciaire. Entre fausse gauche et fausse droite, il doit y avoir moyen de s'entendre... "La mésaventure de Manuel Valls montre une réaction brutale envers quelqu'un qui manifestement avait envie de travailler avec le président de la République". A ce titre, En Marche! semble leur avoir accordé un "geste" dans l'espoir d'obtenir de nouveaux ralliements à droite. Parmi elles, l'ancien président du comité d'organisation de la primaire de la droite et du centre, Thierry Solère. Même chose pour Gilles Boyer, lieutenant d'Alain Juppé.

La liste complète du gouvernement d'Edouard Philippe
Le Drian a agi comme ministre de la Défense pendant les cinq années du mandat de l'ancien président François Hollande. Christophe Castaner , 51 ans: chargé des relations avec le Parlement et porte-parole du gouvernement.

Région IDF : Solère contraint de démissionner de la présidence du groupe LR
Ce vendredi, le député ( Les Républicains ) de Boulogne-Billancourt, Thierry Solère, a annoncé qu'il quittait la présidence du groupe majoritaire.

Bientôt l'heure des soldes — Steam
Bien sûr, il ne s'agit là que d'une rumeur à l'heure actuelle, mais cela coïnciderait parfaitement avec les dates de l'été. On peut ainsi facilement penser que cette information est véridique.

A gauche, la donne n'est pas franchement différente. Mercredi, c'est François Baroin qui a regretté l'attitude d'Emmanuel Macron envers le député d'Evry.

En avril 2016, Manuel Valls lance - devant les caméras de l'Assemblée nationale - un retentissant "c'est inacceptable, c'est inacceptable!" à Emmanuel Macron, qui vient de lancer son propre mouvement et affiche son désir de s'émanciper du gouvernement.

Pour expliquer ce refus, Richard Ferrand a dit que Manuel Valls ne remplissait pas les critères requis, mais qu'il constituait toutefois un cas particulier. L'ancien premier ministre, qui avait brigué l'investiture du mouvement En Marche! en vue des élections législatives, ne l'a pas obtenue.

Parmi les candidats investis, 52 % sont issus de la société civile.

Du côté du parti socialiste, le secrétaire général Jean-Christophe Cambadélis annonce qu'une procédure d'exclusion à l'encontre de Manuel Valls est en cours et que celui-ci est convoqué par la commission disciplinaire du PS. Durant son dernier conseil des ministres, François Hollande a aussi prôné le dialogue social, adressant un message implicite à son successeur.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL