Macron accuse Russia Today et Sputnik de "propagande" pendant la présidentielle française

Vanessa Beaulieu
Mai 29, 2017

Les médias russes Russia Today et Sputnik, financés par le Kremlin, "ont été des organes d'influence et de propagande" pendant la campagne présidentielle en France, a affirmé lundi le chef de l'Etat français Emmanuel Macron lors d'une conférence de presse à Versailles avec Vladimir Poutine.

"Russia Today et Sputnik ne se sont pas comportés comme des organes de presse et des journalistes, mais ils se sont comportés comme des organes d'influence, de propagande et de propagande mensongère" a ajouté Emmanuel Macron.

"La totalité des journalistes étrangers, y compris russe, ont eu accès à ma campagne", a-t-il tenu à faire savoir pour justifier cette décision qu'il a semblé assumer entièrement, sans pour autant donner davantage de précisions.

Emmanuel Macron a accueilli lundi Vladimir Poutine au Château de Versailles
Emmanuel Macron a accueilli lundi Vladimir Poutine au Château de Versailles. Crédit

"Quand des organes de presse répandent des contrevérités infamantes, ce ne sont plus des journalistes, ce sont des organes d'influence".

Ces deux médias ont des déclinaisons en langue française.

Le président français a jugé qu'il était "grave" que "des organes de presse étrangers, pour quelque raison que ce soit, aient interféré" dans le processus électoral français.

Macron affirme sa volonté de "recomposition politique" — Nomination d'Édouard Philippe
Une courte majorité, soit 51 % des Français jugent que le nouveau PM va être " bénéfique " pour le parti d'Emmanuel Macron . De quoi fracturer un peu plus un attelage LR-UDI en mauvaise position malgré les appels à l'unité.

Tour d'Italie: la 20e étape pour Pinot, Quintana leader fragile
Le Canadien Michael Woods s'est hissé au 38e rang du classement général, lui qui a terminé l'étape à 3 min 48 s de Van Emden. Mon directeur sportif était censé me dire quand je devais arrêter de prendre des risques et il l'a déjà fait à mi-parcours.

Quand Emmanuel Macron imite Jacques Chirac
S'il vérouille sa communication, Emmanuel Macron se laisse parfois aller à quelques petites sorties innatendues. No, that's.no danger, no problem. "This is provocation! This not a method!"

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL