Dakar rappelle en consultation son ambassadeur au Qatar (déclaration)

Vanessa Beaulieu
Juin 9, 2017

Allié de longue date de Washington, le Qatar héberge la plus grande base aérienne américaine dans la région, siège du commandement militaire américain chargé du Moyen-Orient, et héberge sur son sol plus de 10.000 soldats. "Le Qatar accueille divers groupes terroristes pour déstabiliser la région, comme la confrérie des Frères musulmans, Daech (acronyme en arabe de l'Ei) et Al-Qaïda", a accusé ce responsable saoudien. Aujourd'hui, le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser Bourita a botté en touche une question sur ce sujet émanant du média émirati Erem News.

Ces quatre pays du Golfe et le Yémen, l'Arabie Saoudite en premier, ont annoncé lundi avoir décidé de rompre leurs relations diplomatiques avec le Qatar, qu'ils ont décidé d'isoler totalement en lui fermant leur espace aérien et leurs frontières terrestres et maritimes.

Se sont ajoutées des mesures économiques comme la fermeture des frontières terrestres et maritimes entre ces pays et le Qatar, ainsi que des interdictions de survol aux compagnies aériennes qataries ou de sévères restrictions aux déplacements des personnes. Dans le cadre de la médiation entamée lundi, l'émir koweïtien, Cheikh Sabah al-Ahmad Al-Sabah, s'est déplacé hier en Arabie saoudite.

Après avoir d'abord réagi avec colère, le Qatar a appelé à un 'dialogue ouvert et honnête'.

Le ministre qatari des Aaffaires étrangères, Cheikh Mohammed ben Abderrahman Al-Thani, a déclaré à l'AFP que son pays "respectait" ses engagements internationaux et, à ce titre, ne couperait pas ses livraisons de gaz aux Emirats arabes unis, l'un des trois pays du Golfe à avoir rompu les liens avec Doha. Cette mesure a été décidée alors que l'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, Bahreïn et l'Egypte, tous membres de la coalition, venaient d'annoncer la rupture de leurs relations diplomatiques avec le Qatar.

Le souverain saoudien a reçu un appel téléphonique du président turc Recep Tayyip Erdogan qui selon son porte-parole, a entrepris "des efforts diplomatiques". Mais Donald Trump s'est au contraire félicité mardi de la mise au ban du Qatar.

Pédophilie: l'ex-évêque d'Orléans rattrapé par son silence
C'est son successeur à la tête du diocèse d'Orléans qui a signalé des actes pédophiles commis par un prêtre dans les années 1990. Je me suis même aperçu qu'il donnait des conférences sur la pédophilie dans l?Église.

Le tueur de masse Anders Behring Breivik change de nom
En prison, Breivik dispose de conditions matérielles confortables, avec trois cellules de 10 m2 chacune, toutes richement équipées.

Theresa May a perdu son pari à haut risque — Royaume-Uni
Dans presque tous les résultats, les conservateurs ont perdu des sièges, mais resteront le plus grand parti avec 314 sièges. C'est assez pour qu'elle parte et laisse la place à un gouvernement vraiment représentatif.

'Lors de mon récent voyage au Moyen-Orient, j'ai affirmé qu'il ne pouvait plus y avoir de financement pour l'idéologie radicale.

Le Qatar s'est montré rassurant quant à la disponibilité de produits alimentaires, en affirmant être en possession de stocks pour un an.

Six compagnies du Golfe, ainsi qu'EgyptAir, ont suspendu "jusqu'à nouvel ordre" leurs vols vers ou depuis Doha.

L'Aviation civile saoudienne a par ailleurs interdit aux compagnies aériennes du Qatar de survoler le royaume, ce qui devrait entraîner des déroutements, des retards et des surcoûts d'exploitation.

Créé en 1981, le CCG, qui regroupe des monarchies pétrolières sunnites contrôlant le tiers des réserves mondiales de brut, est formé de l'Arabie saoudite, de Bahreïn, du Qatar, des Emirats, de Koweït et d'Oman. Depuis, tous les liens entre les 6 pays et le Qatar en subissent les conséquences peu à peu.

Le Qatar a promis un milliard de dollars à cet effet après la guerre de 2014 qui avait dévasté ce territoire soumis à des blocus israélien et égyptien. Doha avait promis de cesser tout soutien aux Frères Musulmans, considéré par Riyad comme organisation terroriste.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL