Retour vers la terre de Pesquet et Novitski — Soyouz

Leopold Bellegarde
Juin 16, 2017

Son atterrissage dans les steppes du Kazakhstan est prévu à 16h10.

À l'aller, les deux hommes étaient accompagnés de l'Américaine Peggy Whitson, 57 ans, qui a vu sa mission prolongée jusqu'en septembre. "Après avoir éteint le moteur, ce qui a permis de freiner (le Soyouz), le vaisseau a poursuivi sa descente" vers la Terre, a déclaré à l'AFP le Centre russe de contrôle des vols spatiaux (TsUP). L'astronaute, qui a atterri vers 03h15 (01h15 GMT), a été accueilli par sa compagne.

Thomas Pesquet, après avoir signé sa capsule à la craie et suivi un premier examen médical, a été transféré par hélicoptère puis par avion vers Cologne, où il passera sa première nuit sur Terre dans le laboratoire Envihab du DLR, le centre aérospatial allemand. Son collègue de mission Oleg Novitski partagera l'étroit habitacle de la capsule russe. Il avait déjà passé cinq mois sur l'ISS en 2012 et 2013.

"Les deux cosmonautes ont rempli toutes les tâches qui leur avaient été confiées de façon satisfaisante. Nous allons maintenant sortir les cosmonautes de l'appareil".

" Lait de noisettes " ou " crème de soja " : des appellations désormais interdites"
En effet, elle date de 2007, lorsque la justice européenne avait été saisie par un tribunal allemand chargé de trancher un litige. Désormais, les produits d'origine végétale qui se présentaient comme tels devront trouver de nouveaux noms.

Le 27 octobre sur Nintendo Switch — Super Mario Odyssey
Enfin, Game Freak a eu l'honneur d'annoncer qu'un titre Pokémon est en préparation sur la Nintendo Switch . Pour terminer, on vous laisse découvrir en vidéo 30 minutes de gameplay supplémentaires .

Ça chauffe pour Rekik au Hertha — OM
Selon le Eindhoven Dagblad , le défenseur de l'Olympique de Marseille passera même sa visite médicale vendredi en Allemagne. Pour rappel, il a disputé 34 rencontres de Ligue 1 en deux saisons, sous les couleurs de l'OM.

Cette retransmission sera aussi l'occasion de répondre aux questions du public et d'expliquer la mission de Thomas Pesquet dans l'espace. "Nous sommes tous immensément fier de vous", a-t-il aussi assuré. "Qu'a-t-il fait pendant ces 6 mois, comment a-t-il vécu le décollage, comment a-t-il préparé son retour", interroge Vincent Heidelberg.

Pour les spécialistes, Thomas Pesquet utilise un Nikon D4s et un objectif de 800mm avec un multiplicateur de focale de x1.4.

Que les fans de Thomas Pesquet se rassurent, il se sent "très, très bien" malgré un voyage de retour sur Terre plutôt sportif, vendredi. Suffisant pour amorcer la descente de l'espace vers la Terre. A 140 km d'altitude, trente minutes seulement avant l'atterrissage, l'aéronef s'est ensuite séparé en trois parties, ne laissant intact que le module central avec les deux voyageurs. Le module orbital et le module de service, devenus inutiles, ont été à ce moment là rejetés dans l'atmosphère. "Ça va très bien, je me réhabitue doucement à la gravité", a répondu Thomas Pesquet, avouant quand même que le téléphone lui paraissait bien lourd après six mois en apesanteur.

A moins d'un mètre du sol, des rétrofusées s'allumeront, pour ralentir davantage la vitesse du module. Dès son arrivée au sol, les équipes de récupération et de secours ont foncé vers le point d'atterrissage. Oleg Novitski rejoindra Moscou.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL