Deux proches écroués et des questions — Grégory

Henri Michaux
Juin 17, 2017

"Ici repose un ange".

Marcel et Jacqueline Jacob ont été placés en "incarcération provisoire", après leur mise en examen pour "enlèvement et séquestration suivie de mort".

Marcel Jacob avait déjà été soupçonné d'avoir endossé le rôle du "corbeau" et la grand-mère, Monique Villemin, 85 ans, serait l'auteure d'une lettre de menaces datant de 1989, adressée au juge Maurice Simon, alors chargé de l'instruction et décédé depuis.

Depuis, les suspects se sont enchaînés, et l'affaire connaît de multiples rebondissements jusqu'à mercredi dernier et la garde à vue de trois membres de la famille. Elle a fait valoir son droit au silence, quant à lui, il s'est montré tout juste plus loquace. "On les a interrogés sur des éléments précis, et on n'a eu aucune réponse". En le tuant, il a peut-être empêché la vérité d'éclore.

Ce nouveau rebondissement dans l'affaire est en réalité un retour dans le passé. Le même antagonisme dont était animé Bernard Laroche, cousin de Jean-Marie Villemin et. voisin de Marcel Jacob. Des expertises graphologiques sont au coeur de l'enquête, à défaut d'analyses ADN probantes, le dossier étant riche en lettres de menaces et autres courriers anonymes. Chaque protagoniste a été "positionné " dans le laps de temps fatal (une demi-heure) grâce au logiciel. D'autant plus que Marcel Jacob s'en était pris verbalement à Jean-Marie Villemin peu avant le drame. Le magistrat a confirmé un lien entre plusieurs lettres anonymes, dont une attribuée à Jacqueline Villemin, et l'enlèvement de l'enfant. "Donc on cible les Villemin, Jean-Marie mais aussi Albert, je pense qu'il y a une conjonction de deux secrets de famille". Selon nos informations, d'autres recoupements effectués par AnaCrim auraient permis de relever que le couple se livrait à des surveillances et des repérages.

Affaire Grégory: la grand-tante inculpée pour enlèvement et séquestration (proche dossier)
Finalement entendue deux ans plus tard, elle sétait montrée particulièrement réticente à répondre aux questions. Le procureur général est catégorique. " Il fallait faire l'enquête avant d'arrêter " Marcel Jacob.

Nathalie Kosciusko-Morizet a quitté l'hôpital Cochin
Si Nathalie Kosciusko-Morizet doit sortir de l'hôpital ce vendredi, elle ne sera cependant pas en mesure de reprendre sa campagne. Elle a refusé de revenir sur les circonstances de son agression , estimant que " tout est dans la presse ".

Le parquet général requiert la mise en examen de — Affaire Grégory
Dans le "clan des envieux" comme on le surnomme, il y avait aussi Marcel Jacob , très proche de son neveu Bernard également. Soupçonné une première fois d'être le corbeau , il n'avait toutefois encore jamais été inquiété par la justice .

12h15: Ces interpellations relancent une affaire des plus énigmatiques de l'histoire criminelle depuis la découverte du cadavre de Grégory Villemin, quatre ans, au soir du 16 octobre 1984, pieds et poings liés dans les eaux de la Vologne. L'affaire Grégory semble vouloir livrer ses tout derniers secrets. "Je me suis vengé". AFP Bernard Laroche, inculpé du meurtre de son neveu, Grégory Villemin, arrive le 5 novembre 1984 au tribunal d'Epinal, escorté par les gendarmes qui viennent de l'arrêter. Murielle Bolle, elle, décide de se rétracter. Mais sera innocentée le 3 février 1993 d'un non-lieu. La cour d'appel le condamne à verser 63 000 euros à Marie-Ange Laroche et Murielle Bolle en réparation d'une "inaptitude à remplir sa mission". Il sera libéré quelques jours après, ayant purgé l'essentiel de sa peine en détention préventive de 1985 à 1987.

"Les deux mis en examen ont nié en l'état toute participation aux faits reprochés", a déclaré Jean-Jacques Bosc en conférence de presse.

"Le dossier a été rouvert le 3 décembre 2008, notamment au vu des progrès scientifiques".

14 juin 2017. Marcel Jacob, oncle de Jean-Marie Villemin, et sa femme, Jacqueline, ainsi qu'une belle-soeur, Ginette Villemin, sont interpellés dans les Vosges.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL