Crise : l'Arabie Saoudite publie une liste de "terroristes"

Henri Michaux
Июня 18, 2017

Tout en "déplorant le non-respect par le Qatar des engagements et accords internationaux en matière de lutte antiterroriste", le gouvernement se dit préoccupé par le soutien "constant" que le petit émirat pétrolier accorde aux terroristes.

Le Qatar rejette par ailleurs toute intervention dans sa politique étrangère, a encore déclaré le ministre des Affaires étrangères.

La crise qui secoue actuellement l'Arabie saoudite et le Qatar a des répercussions jusqu'aux Comores.

Ces propos prêtés au président américain contrastent avec ceux qu'il avait tenus plus tôt dans la journée sur Twitter, où il s'était félicité de l'isolement du Qatar. ll disait se réjouir que le discours qu'il a prononcé contre l'islamisme politique et l'Iran ait inspiré les quatre puissances régionales à l'origine de l'initiative. Il n'y a "aucun élément prouvant que le gouvernement du Qatar soutient des islamistes radicaux", a plaidé sur la BBC le chef de la diplomatie, cheikh Mohamed ben Abderrahmane Al-Thani.

'Présenter le Qatar comme un soutien du terrorisme, je vois cela comme une accusation grave', a déclaré M. Erdogan. En vertu de cette décision, qui aura des conséquences économiques sur la compagnie aérienne, les employés de Qatar Airways, souvent des expatriés, se verront aussi retirer leurs permis de travail et de séjour dans le royaume saoudien.

Читайте также: Agression de NKM : l'agresseur présumé est maire d'une commune de l'Eure

La Mauritanie a, elle aussi rompu ses relations diplomatiques avec le Qatar.

Le ministre des Affaires étrangères des Emirats réclame du Qatar qu'il signe une feuille de route mise au point par les autres membres du Conseil de coopération du Golfe, et aussi qu'il ferme la fameuse chaîne de télévision qatarienne Al-Jazeera.

"Mercredi soir, le ministère de l'Intérieur à Doha a publié un rapport préliminaire d'enquête sur ce " piratage " qui, selon lui, a commencé en avril, aboutissant le 24 mai à la publication " d'informations fabriquées ".

Jeudi, après les Emirats arabes unis, Bahreïn a interdit aux médias et aux utilisateurs des réseaux sociaux d'exprimer une quelconque " sympathie pour le Qatar " sous peine d'encourir une peine de prison.

При любом использовании материалов сайта и дочерних проектов, гиперссылка на обязательна.
«» 2007 - 2018 Copyright.
Автоматизированное извлечение информации сайта запрещено.

Код для вставки в блог

Autres rapports

Discuter de cet article