Deux membres de la famille inculpés pour séquestration — Affaire Grégory

Leopold Bellegarde
Juin 18, 2017

L'affaire n'en est plus à un coup de théâtre près.

Le cadavre du petit Grégory Villemin avait été retrouvé le soir du 16 octobre 1984, pieds et poings liés dans les eaux froides de la Vologne, dans les Vosges (nord-est).

Le couple avait été placé en garde à vue mercredi par les gendarmes, après son interpellation dans les Vosges.

Selon une source proche du dossier, Jacqueline Jacob est restée mutique en garde à vue et son mari s'est contenté d'affirmer qu'il ne se rappelait de rien face aux gendarmes, qui tentent de percer le mystère en démêlant les haines qui déchiraient la famille.

Les enquêteurs sont convaincus que le couple a participé activement à l'enlèvement de Grégory qui s'est soldé par sa mort. Rebondissement spectaculaire dans l'une des plus grandes énigmes criminelles en France.

58 personnes présumées mortes — Incendie à Londres
Elizabeth II a appelé à l'unité après l'incendie de la tour Grenfell , qui a fait au moins 30 morts. La Première ministre Theresa May a rendu visite à des blessés à l'hôpital de Chelsea et Westminster.

Nathalie Kosciusko-Morizet a quitté l'hôpital Cochin
Si Nathalie Kosciusko-Morizet doit sortir de l'hôpital ce vendredi, elle ne sera cependant pas en mesure de reprendre sa campagne. Elle a refusé de revenir sur les circonstances de son agression , estimant que " tout est dans la presse ".

Nathalie Kosciusko-Morizet agressée, conduite à l'hôpital — Législatives France
Elle souffrirait d'un traumatisme crânien . " Je vais mieux, j'ai besoin encore de quelques temps pour récupérer ". Cherchant à se protéger, la candidate aurait alors chuté sur le sol et perdu connaissance plusieurs minutes.

Ce sont les premières mises en examen dans l'affaire Grégory depuis 32 ans. La justice a constaté "une similitude importante des termes" utilisés dans cette lettre et le courrier revendiquant le meurtre de l'enfant, l'année suivante. Franceinfo fait le point sur ces deux mis en examen.

Ce couple de 72 ans, l'oncle et la tante de Jean-Marie Villemin, père de l'enfant tué en 1984, a été écroué "par souci d'empêcher une concertation frauduleuse et toute forme de pression", a souligné le magistrat.

Le "clan Laroche" se retrouve ainsi cette semaine de nouveau au centre de l'enquête, relancée par l'analyse graphologique des lettres de menaces et autres courriers anonymes envoyés par un mystérieux "corbeau".

Jacqueline Jacob "est exténuée, fatiguée, épuisée", a-t-il relevé. Jamais interrogée durant les cinq premières années d'enquête sur l'assassinat de Grégory, elle avait été convoquée une première fois en décembre 1989 par le juge d'instruction, mais s'était dérobée.

Une belle-soeur du père de Grégory, Ginette Villemin, avait également été placée en garde à vue mercredi avant d'être remise en liberté jeudi. Et les grands-parents paternels de l'enfant ont eux été entendus comme témoins à leur domicile. En juillet 1985, le juge Jean-Michel Lambert avait opéré un revirement en portant ses soupçons vers la mère de Grégory, Christine Villemin, finalement innocentée en 1993 au terme d'un non-lieu retentissant.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL