Législative : Nathalie Kosciusko-Morizet hospitalisée après une altercation avec un passant

Leopold Bellegarde
Juin 18, 2017

Soupçonné d'être l'auteur de l'agression de NKM, un homme a été interpellé ce samedi matin aux alentours de 8h30 avant d'être placé en garde à vue pour des faits de violences volontaires sur personne chargée d'une mission de service public selon les informations de LCI.

L'ancienne ministre de l'Ecologie de Nicolas Sarkozy distribuait jeudi des tracts sur un marché parisien lorsqu'un homme d'une cinquantaine d'années les lui a pris pour les lui jeter au visage, la traitant notamment de "bobo (bourgeoise bohème, ndlr) de merde", avait constaté une journaliste de l'AFP.

Eliminé au premier tour, M. Guaino faisait partie des deux dissidents LR à défier l'ancienne ministre, considérée comme "Macron-compatible" et qui espérait ne pas affronter un candidat REM. Alain Juppé, maire de Bordeaux, lui a adressé ses vœux de rétablissement tout en soulignant le "combat courageux" de Nathalie-Kosciusko-Morizet. "C'est votre faute si on a Hidalgo aujourd'hui comme maire" à Paris, lui a-t-il aussi dit, lançant: "Retournez dans l'Essonne!", dont elle est députée actuellement.

"A ce moment-là, elle se protège, elle met sa main devant son visage pour se protéger et les tracts heurtant sa main de manière assez violente, elle reçoit sa propre main dans sa figure".

Deux membres de la famille inculpés pour séquestration — Affaire Grégory
Les enquêteurs sont convaincus que le couple a participé activement à l'enlèvement de Grégory qui s'est soldé par sa mort. Le couple avait été placé en garde à vue mercredi par les gendarmes, après son interpellation dans les Vosges.

3 jours décisifs à Dijon, après 32 ans d'attente — Affaire Grégory
Toujours restée discrète tout au long de l'affaire, Jacqueline Jacob a maintenu cette réserve pendant sa garde à vue. Marcel et Jacqueline Jacob ont été incarcérés provisoirement par "souci d'empêcher une concertation frauduleuse".

Nathalie Kosciusko-Morizet a quitté l'hôpital Cochin
Si Nathalie Kosciusko-Morizet doit sortir de l'hôpital ce vendredi, elle ne sera cependant pas en mesure de reprendre sa campagne. Elle a refusé de revenir sur les circonstances de son agression , estimant que " tout est dans la presse ".

"Une personnalité publique, candidate aux élections législatives, se faisant agresser et ayant, à la suite de cette agression, un malaise lui faisant perdre connaissance plusieurs minutes, est une information qui justifie, pour une agence de presse comme l'AFP, d'être relatée en texte et en image", s'est expliquée l'Agence France Presse, précisant qu'"une rédactrice et un photographe de l'AFP étaient présents et ont assisté à la scène". Se tenant la tête, elle a été installée dans leur camion et conduite à l'hôpital Cochin.

NKM avait chuté et perdu connaissance plusieurs minutes, sous une forte chaleur.

Son adversaire du second tour des législatives, Gilles Le Gendre, a rapidement réagi sur Twitter en lui souhaitant de "se rétablir très vite".

"Je condamne avec la plus grande fermeté l'agression dont a été victime". Il s'était engouffré dans une bouche de métro poursuivi par un membre de l'équipe de campagne de la candidate.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL