Désillusion pour Neel Jani aux 24h du Mans

Thibaut Duval
Juin 19, 2017

Si Porsche l'a emporté ce week-end au Mans, c'est surtout grâce aux défaillances de son principal concurrent, Toyota. Mais l'écurie allemande, débarrassée de la menace nippone à mi-course, a cette fois-ci lutté jusqu'au bout avec une LMP2, la catégorie réservée aux petits prototypes non-hybrides. Elle finit cette 85e édition en tête, le podium de la catégorie étant entièrement occupé par des Ferrari. Les employés peuvent être fiers, mais les français n'étaient pas à la traine, puisque les autos du team Jackie Chan ont été construites par Oreca, et que l'un de leurs pilotes était vendéen. C'est l'écurie Vaillante Rebellion qui complète le podium.

La "malédiction" qui frappe le groupe japonais dans la Sarthe depuis ses débuts en 1986 a encore frappé.

"On demande à la N.2 d'attaquer au maximum, et à la N.1 de lever un peu le pied, mais la course est longue et on ne peut pas trop baisser de rythme car les LMP2 sont rapides", a expliqué le patron de Porsche, Andreas Seidl.

Avec le retrait d'Audi, cet décision leur donnait toutes les cartes en main pour enfin s'imposer, à la dix-neuvième tentative.

Nouveau coup de théâtre lors des 24 Heures du Mans!

L'Arabie saoudite publie une liste de "terroristes" soutenus par le Qatar
La Turquie entretient des rapports privilégiés avec le Qatar , notamment sur les plans économique et militaire, mais a aussi de bonnes relations avec les autres monarchies du Golfe, notamment l'Arabie saoudite.

Porsche remporte la 85e édition des 24 Heures du Mans
Ses espoirs se sont certainement envolés en fumée avec les abandons successifs vers 01H00 (23H00 GMT) de ses voitures N.7 et N.9. Et la Toyota rescapée, la N.9, qui pointe à 27 tours de la tête en 14e position, est la plus rapide en piste depuis 08H00.

Où vote-t-on dès ce samedi — Législatives
Les premiers bureaux fermeront à 18h heure locale (20h dans les grandes villes) et les premiers résultats seront connus aux alentours de 20h heure locale.

Tout s'est précipité aux environs d'une heure du matin dimanche.

La Toyota N.9, qui n'avait pas connu de soucis techniques jusque là, se retrouvait en chasse. Une heure avant la fin de la course, la Porsche 919 Hybrid #2 pilotée par Timo Berhnard a pris la tête de la course pour la garder jusqu'au drapeau à damier.

Derrière, à charge maintenant pour Brendon Hartley dans la Porsche N.2 de mener la charge pour reprendre les 12 tours de retard afin de tenter de remettre une LMP1 en tête.

Dans la catégorie GT, c'est la Corvette du trio Magnussen-Garcia-Taylor qui menait la danse.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL