Heures du Mans: coup d'envoi cet après-midi

Marie-Ange Beliveau
Juin 19, 2017

Stuppeur à 11h10. La Porsche n°1, en tête depuis les soucis de Toyota cette nuit, a roulé au ralenti au Tertre rouge, avant de s'arrêter au niveau du Golf de Mulsanne.

On découvre ainsi le Porsche Macan de Timo Bernhard aux couleurs du Porsche LMP Team qui aligne la 919 Hybrid. Avant même la mi-course, ses espoirs se sont envolés en fumée avec l'abandon en l'espace d'une demi-heure de ses voitures no 7 et no 8.

Plus Golf que jamais — VW Polo
Pourtant, dans leurs catalogues, la Volkswagen sera plus premium, avec notamment une panoplie de motorisations plus importante. Même la Renault Clio au gabarit très similaire (4.06 m) est loin derrière avec ses 300 litres.

Législatives 2017 : François de Rugy brigue la présidence de l'Assemblée
C'est sa troisième victoire aux législatives après 2007 et 2012 . Je suis une espèce rare en étant député sortant à En marche.

Gonalons pisté par la Lazio — Mercato OL
En dehors du FC Valence auquel son nom a été associé, le capitaine des Gones serait sur les tablettes de la Lazio Rome . Lucas Biglia ou Keita Balde sont annoncés proche du Milan AC par exemple.

C'est un incroyable coup de théâtre qui est survenu sur les 24 Heures du Mans, sur les coups de 11 heures du matin. La Porsche n°1 désormais confiée à André Lotterer caracole toujours en première place tandis que la voiture soeur n°2 de Brendon Hartley est remontée au 5e rang.

La nouvelle faillite de l'équipe nippone a braqué a contrario les projecteurs sur ses propres Oreca, alignées en nombre cette année en LMP2 face aux Ligier, Dallara et autres Alpine. Sarrazin-Conway-Kobayashi (FRA-GBR-JPN/Toyota TS050 Hybrid) 129 tours; 2. L'ORECA-Gibson Vaillante Rebellion N°31 (Prost/Canal/Senna), qui se battait pour la tête, est aux stands depuis plus d'une heure en raison de problèmes à l'arrière, visiblement sur la transmission. EN GTE-Pro, l'Aston Martin N.97, qui a perdu la partie avant droite de son capot, est néanmoins parvenue à conserver la tête. Petrov-Trummer-Gonzalez (RUS-SUI-MEX/Oreca-Gibson) à neuf tours; 9. Ses deux tours d'avance ont donc été avalés en un peu plus de deux heures par la LMP1, au rythme d'une dizaine de secondes par tour.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL