Jeremy Corbyn appelle Theresa May à démissionner

Vanessa Beaulieu
Juin 19, 2017

La Première ministre britannique Theresa May réunira son cabinet samedi, pour la première fois après avoir perdu la majorité absolue au parlement, dans une tentative apparente de reprendre la main à neuf jours de l'ouverture des négociations du Brexit.

Si les conservateurs perdent leur majorité au Parlement britannique, comme le suggèrent les projections à la fermeture des bureaux de vote jeudi, ils auront le choix de former soit un gouvernement minoritaire soit une coalition avec un ou plusieurs autres partis.

Avec 318 députés, le Parti conservateur est arrivé en tête du scrutin, mais a perdu douze sièges, tandis que l'opposition travailliste dispose de 262 députés (+30), selon les résultats définitifs publiés vendredi après la défaite des conservateurs dans leur bastion de Kensington, ultime affront porté à Theresa May. Si le résultat de ces législatives anticipées ne remet pas en cause la sortie du Royaume-Uni de l'UE, les conditions dans lesquelles elle se passera deviennent incertaines, Theresa May n'ayant pas obtenu "le mandat fort et clair" qu'elle demandait pour négocier un "hard Brexit". Largement réélu dans sa circonscription d'Islington, au nord de Londres, il a immédiatement appelé Theresa May à la démission.

"'C'est assez catastrophique, c'est une très mauvaise nouvelle pour Nicola Sturgeon [la Première ministre écossaise] et sa revendication d'un deuxième référendum' sur l'indépendance de l'Ecosse", estime Iain Begg, enseignant-chercheur attaché à l'Institut européen de la London School of Economics [Le Monde].

Mme May, reconduite à Maidenhead (ouest), s'est contentée d'affirmer que "quels que soient les résultats", son parti "assurer (ait) la stabilité" dont "le pays a besoin".

Le taux de participation atteigne 35,33% à 17h — Législatives en France
Seuls quatre députés ont été élus dès le premier tour: deux sous l'étiquette REM, un centriste de droite et un divers gauche. Dans le Nord, la participation s'élevait à 15,85% (contre 16,55 % dimanche dernier et 18,04% au second tour de 2012).

L'exécutif britannique, affaibli, plonge dans des négociations historiques — Brexit
Mais il a aussi souligné que la mise en oeuvre du Brexit signifiait sortir du "marché unique" et de "l'union douanière". Le but de ce premier rendez-vous sera "d'identifier les priorités et le programme" des rencontres, a-t-il ajouté.

Résultats législatives : environ 40% de femmes élues députés
La proportion des femmes dans le Parlement français a augmenté de façon constante ces dernières années. Par contre, elles ne sont que 23,89 % chez Les Républicains.

Au sein même du parti tory, Ruth Davidson, à la tête des conservateurs écossais, a d'ores et déjà posé ses conditions. La Bourse de Londres a terminé en nette hausse de 1,04%, les grandes multinationales cotées sur ce marché profitant de l'affaiblissement de la monnaie britannique qui dope la valeur de leurs revenus à l'étranger. "Son leadership est remis en question et elle sera sous pression pour démissionner si les résultats se confirment", a renchéri Iain Begg, professeur à la LSE, à l'AFP. La Première ministre aura également du mal à imposer son autorité à son propre parti et risque d'être davantage redevable aux eurosceptiques de son camp. Le négociateur en chef de l'UE, Michel Barnier, s'est montré plus conciliant en assurant que Bruxelles attendrait que le Royaume-Uni soit "prêt" avant de débuter les négociations.

Nigel Farage, ancien leader du parti europhobe Ukip, est inquiet.

Le leader travailliste de 68 ans, fine barbe et cheveux blancs, a proposé un programme résolument à gauche et mené une campagne électorale tambour battant, en vieux routier et ex-militant syndicaliste qu'il est, tandis que sa rivale Theresa May décevait dans l'exercice.

"J'ai demandé à Theresa May l'assurance catégorique qu'en cas d'accord avec le DUP les droits de la communauté LGBT continuent à être respectés dans le reste du Royaume-Uni", a prévenu celle qui a prévu de se marier prochainement avec sa compagne irlandaise. "Les électeurs n'aiment pas qu'on prenne leur vote pour acquis ". M May a reconnu que.

Ironique: le Brexit s'est retrouvé relativement éclipsé durant la campagne, par les questions de protection sociale et de sécurité, alors que le pays a subi trois attentats en moins de trois mois.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL