" "Législatives : " La République en Marche " obtient la majorité absolue

Vanessa Beaulieu
Juin 19, 2017

C'est plié. Le président Macron aura, au lendemain du second tour de dimanche 18 juin, une majorité absolue. Après un second tour qui s'est déroulé sans réel suspense et sur fond de nouveau record d'abstention, le président de la République dispose désormais de tous les leviers politiques pour mettre en œuvre son programme.

Le second tour a été marqué par une nouvelle poussée de l'absention, qui atteindrait selon les instituts 56,6% à 58%, un record sous la Ve République, à un niveau nettement plus élevé qu'au premier tour.

Après le succès de REM dimanche dernier, le chef de l'Etat attend "une confirmation" qui lui permettrait d'appliquer clairement sa politique, à commencer par les ordonnances controversées sur la réforme du Code du travail.

Avec des projections en sièges prédisant entre 400 et 455 députés sur 577 pour La République en marche, le président "peut se saisir de tous les pouvoirs", fait valoir, de son côté, Laurent Joffrin, dans Libération. Le renouvellement de l'Assemblée serait ainsi d'une ampleur inédite, sous l'effet de la vague Macron qui ouvre les portes à une nouvelle génération d'élus, dont une partie novices en politique.

Quatre députés seulement ont été élus dès le premier tour, conséquence de la forte abstention. Pour ces nouveaux élus, le défi consiste à "ne pas se contenter d'être à l'Assemblée nationale les "godillots" du renouveau", explique François Ernenwein dans La Croix. Un enjeu crucial donc, pour ce deuxième tour. Elle pourrait d'ailleurs atteindre les 54% selon les dernières enquêtes, soit une dizaine de points de plus qu'en 2012.

À 17 h, le taux de participation est de 36,84 %
Prochains résultats pour la participation attendus à 16 h pour Nantes et 17 h pour la préfecture de Loire-Atlantique. Il est à peu près stable par rapport à la semaine dernière, il était alors de 17,96% à midi.

Saïd Chabane élu au CA de la Ligue française
C'est le président d'Angers, Saïd Chabane qui remplace le président lyonnais au conseil d'administration de la LFP. Alexandre Lacombe, déjà présent de 2009 à 2011, fait son retour dans le collège des membres indépendants.

À Hong-Kong, une place de parking à 592 000 euros
Une hausse des transactions liée à la position stratégique d'Hong Kong et à l'afflux de fonds de riches investisseurs. Les mégapoles ont, plus encore que nos villes, des problèmes de parking.

REM présente 454 candidats pour ce second tour, devant Les Républicains (264), le FN (120), La France insoumise (67), le Parti socialiste (65) et le MoDem (62).

Au premier tour, l'alliance REM-MoDem a obtenu 32,3% des voix mais sa position centrale lui permet d'espérer des reports de voix de candidats de droite comme de gauche éliminés et donc de gagner la plupart de ses duels de second tour. Seule consolation, le PS reste de peu la principale force de gauche, avec de 46 à 50 députés, devant la gauche radicale (une trentaine de sièges).

L'ensemble Les Républicains/UDI/DVD obtient de 97 à 133 sièges, le Parti socialiste/PRG/EELV/DVG de 29 à 49, La France insoumise et le PCF sont crédités de 12 à 30 sièges et le Front national de 4 à 8, selon Kantar Sofres-Onepoint, Ipsos-Sopra Steria et Elabe. Mais quand même, Emmanuel Macron se trouve face à une opposition faible, et plus éclatée que jamais. Ils y rejoignent Gilbert Collard, réélu dans le Gard. S'il quadruple le nombre de ses députés, le FN échoue cependant à constituer un groupe parlementaire.

La semaine sera aussi dominée par les tractations sur les répartitions des postes clés de l'Assemblée en vue de la séance inaugurale du 27 juin où sera élu le successeur de Claude Bartolone.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL