NKM. Confrontée à son agresseur présumé qui nie les faits

Leopold Bellegarde
Juin 19, 2017

La scène a rapidement été relayée par l'ensemble des médias nationaux française.

Le suspect placé en garde à vue est un élu de 55 ans du département de l'Eure, il s'agit de Vincent Debraize (ex-UDI), maire de Champignolles indiquent plusieurs sources concordantes. Des auditions de témoins sont prévues ce dimanche 18 juin.

Jeudi, l'ancienne ministre de l'Écologie de Nicolas Sarkozy distribuait des tracts sur un marché parisien lorsqu'un homme d'une cinquantaine d'années les lui a pris pour les lui jeter au visage, la traitant notamment de "bobo (bourgeois-bohème, ndlr) de merde", avant de s'enfuir, avait constaté une journaliste de l'AFP.

L'ancienne ministre, qui avait été brièvement hospitalisée après avoir chuté et perdu connaissance, s'est vu reconnaître deux jours d'incapacité totale de travail (ITT), a précisé la source judiciaire. Il a été identifié après des témoignages et grâce à l'exploitation de la vidéo-surveillance, selon une source proche du dossier.

Majorité absolue pour LREM-Modem avec 325 sièges à dimanche minuit — France/Législatives
La France Insoumise ( LFI ) a 17 députés (4,86% des suffrages au second tour) et le Parti communiste français (PCF ) 10 (1,20%). Les chiffres officiels du ministère de l'Intérieur pour le second tour des législatives sont tombés ce lundi matin.

Deuxième raclée pour Florian Philippot en Moselle — Législatives
Le bras droit de Marine Le Pen avait pourtant été placé en tête à l'issue du scrutin du premier tour, avec 23,79% des voix. Les élections législatives ont livré leur verdict ce dimanche 18 juin.

NKM battue dans la 2e circonscription de Paris — Législatives
Il a été placé en garde à vue "pour des faits de violences volontaires sur personne chargée d'une mission de service public". Après plusieurs minutes, elle a repris connaissance avant d'être transportée à l'hôpital pour des examens médicaux.

Après cette agression, l'élu avait pris la fuite et était parti vers la bouche de métro la plus proche.

"Je vais mieux. J'ai besoin encore de quelque temps pour récupérer", a déclaré NKM le lendemain, en quittant l'hôpital à la mi-journée.

Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour violences volontaires, confiée au troisième district de police judiciaire de Paris. Elle a finalement eu un adversaire de la majorité présidentielle face à elle, et a également dû affronter des candidatures dissidentes à droite, avec celles de Jean-Pierre Lecoq, maire du 6e arrondissement, arrivé en troisième position avec 9,17% au premier tour, et d'Henri Guaino, qui a obtenu 4,51%.

Vendredi, plus d'une centaine de personnes s'étaient rassemblées sur les lieux de l'agression largement condamnée dans la classe politique, pour "dénoncer un acte odieux et inacceptable" et manifester "contre la violence en politique".

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL